Plus de 60 000 hectares ont brûlé en France en 2022 et tout particulièrement lors de cet été marqué par plusieurs canicules. Pour soutenir les victimes, professionnels ou particuliers, l'administration fiscale met en place « une cellule incendie » par téléphone et promet « un plan d'accompagnement et de bienveillance fiscale » pour les victimes.

Vous faites partie des victimes des nombreux incendies estivaux ? Depuis le vendredi 19 août, les particuliers comme les professionnels faisant face à des destructions ou des difficultés financières suite au passage des flammes peuvent contacter la « cellule incendie » de la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

« Suite aux importants incendies survenus cet été en France, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique et le ministre délégué en charge des Comptes publics ont demandé à la DGFiP de mettre en œuvre une “cellule incendie” et un plan d'accompagnement et de bienveillance fiscale au profit des particuliers et des entreprises victimes de ces feux », explique Bercy dans un communiqué.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Les particuliers victimes sont invités à composer le 0809 401 401, numéro non surtaxé habituel des impôts les concernant : depuis le 19 août, les victimes d'incendie contactant ce numéro sont orientés vers une « cellule incendie » dédiée. Bercy insiste sur la possibilité de solliciter « des mesures de bienveillance [fiscale] (en cas de difficultés financières) ». La DGFiP peut aussi envisager des « dégrèvements éventuels (en cas de destructions ou dommages durables sur la valeur des biens) ».

Impôts : 3 solutions si vous ne pouvez pas payer

Les professionnels sont eux invités à composer le 0806 000 245 et des agents de la DGFiP ou de l'Urssaf répondront à leurs demandes - par exemple de subvention - précise Bercy.

Cette annonce de la DGFiP fait suite aux déclaration du ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans un entretien au Dauphiné Libéré daté du lundi 15 août : afin de « limiter les conséquences économiques et financières qu'auront à subir les Français concernés », Gabriel Attal promettait la mise en place « d'ici la semaine prochaine » d'un cellule incendies à la DGFiP « en lien avec les Urssaf », cette cellule étant en charge de mettre en place « une sorte d'amortisseur fiscal ».