Selon une étude du cabinet FSL, les taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) devraient augmenter de 1,7% en moyenne en 2022. Avec la revalorisation de la valeur locative cadastrale du logement, qui atteint cette année +3,4%, la note va considérablement s'alourdir pour certains propriétaires.

Entre l'inflation galopante (4,8% en avril selon l'Insee) et la hausse des prix de l'énergie, les communes françaises dépensent plus pour la collecte et la valorisation de leurs déchets. Une situation qui se répercute sur la note des administrés. Selon une étude du cabinet FSL réalisée pour Capital, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) devrait ainsi augmenter en 2022 de 1,7% en moyenne.

Les villes moyennes sont les plus touchées

Cette augmentation ne tient pas compte de la revalorisation nationale de + 3,4% des bases locatives cadastrales, qui vient donc encore alourdir la facture finale. Les villes moyennes sont les plus touchées, a confié le directeur de FSL à Capital. Entre 40 000 et 100 000 habitants, la hausse des taux votés atteint en moyenne 2,6%, quand l'augmentation se limite à 1% pour les villes de plus de 100 000 habitants.

Cette tendance à la hausse se justifie également par la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) que doivent verser à l'État les communes pour l'enfouissement des déchets. Or le budget des collectivités locales devant être voté à l'équilibre, comme le rappelle Capital, ces dernières compensent avec une hausse de la TEOM.

Tant pis pour les propriétaires

Ainsi, dans certaines villes, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères va grimper en flèche cette année. À Aubagne, la hausse sera de 40%, à Troyes de 30,4%, à Bourges de 23,7%. Elle atteindra même 44,3% à Beauvais. Concernant les villes de plus de 100 000 habitants, la TEOM augmente de 31,6% à Rennes ou encore de 23,9% à Clermont-Ferrand.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Pour rappel, le taux voté par la commune est multiplié par la valeur locative cadastrale du logement, revalorisée chaque année (+ 3,4% en 2022). Une mauvaise nouvelle pour les propriétaires qui, en 2022, vont déjà subir une augmentation moyenne d'1,4% de leur taxe foncière.

Taxe foncière : découvrez les villes où elle va considérablement augmenter cette année