La date limite de paiement de la taxe foncière est fixée au 15 octobre. Le fisc met en avant la possibilité d'adhérer au prélèvement automatique à l'échéance, programmé au 25 octobre. Mais pour ce faire, il faut agir avant la fin septembre...

La Direction générale des finances publiques (DGFiP) fait une promotion appuyée du prélèvement à l'échéance de la taxe foncière. Elle vient de publier un communiqué de presse rappelant la date limite du 15 octobre pour le paiement de la majeure partie des taxes foncières. L'échéancier figure sur l'avis de taxe foncière que vous venez de recevoir.

Adhérer au prélèvement à l'échéance revient à donner mandat à la DGFiP pour prélever cet impôt local directement sur votre compte bancaire, à l'image des procédures désormais automatisées pour l'impôt sur le revenu. La date de prélèvement est la même pour tous les propriétaires ayant adhéré à ce mode de perception : le lundi 25 octobre 2021.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Mais pour en profiter, la DGFiP fixe une date limite : l'adhésion en ligne doit être effectuée avant le 30 septembre sur impots.gouv.fr. « Ce moyen de paiement est simple et pratique : (...) votre adhésion vaudra également pour les années suivantes », souligne la DGFiP dans son communiqué.

Plus de 300 euros ? Paiement en ligne obligatoire

La DGFiP impose le paiement en ligne (via le prélèvement à l'échéance ou en initiant vous-même le paiement directement sur impots.gouv.fr) pour les taxes foncières d'un montant supérieur à 300 euros. En cas de paiement en ligne sans autorisation de prélèvement automatique à l'échéance, le paiement est réalisé à la même date, le 25 octobre, mais la procédure ne sera pas automatisée l'année suivante. La DGFiP précise tout de même : « à la fin de votre paiement en ligne, vous pourrez adhérer au prélèvement à l'échéance à compter de vos taxes foncières 2022 ».

Le paiement par chèque, TIP SEPA, carte bancaire chez un buraliste agréé pour le paiement de proximité ou par espèces est possible uniquement pour les taxes foncières d'un montant inférieur à 300 euros, en suivant les instructions figurant dans la notice de votre avis d'impôt.

Impôts : 7 dates à ne pas oublier en septembre