Une arnaque au faux remboursement du fisc circule. Elle promet un remboursement de 490 euros mais pour cela il faut donner les coordonnées de sa carte bancaire... Méfiance.

Alors que la date limite pour remplir sa déclaration des revenus 2020 approche, l’annonce d’un remboursement d’impôts de 490 euros a de quoi faire saliver. C’est la promesse adressée à Yannick par mail à deux reprises début mai. « Après les derniers calculs de vos droits, nous vous annonçons que vous êtes admissible à recevoir un remboursement sur la carte enregistrée sur votre espace client », explique Numerama qui relate cette tentative de fraude. Comme vous l’aurez compris, il s’agit bel et bien d’une arnaque.

Le message intitulé « ne_pas_repondre@dgfipfinances.gouv.fr » prétend être une « lettre d’information de votre status sur impots.gouv.fr ». « Après les derniers calculs de vos droits, nous vous annonçons que vous êtes admissible à recevoir un remboursement sur la carte enregistrée sur votre espace client », est-il indiqué. Le fisc ne l’aurait pas encore remboursé car le code postal lié à son compte dans « l'espace client » n'est pas le même que celui associé à son compte bancaire. Il suffit donc à Yannick de remplir un formulaire de remboursement électronique en indiquant des informations personnelles et ses coordonnées bancaires.

De multiples erreurs

« Les malfrats tirent ici sur la ficelle du gain facile : elle vise à pousser la cible à ignorer certains signaux d’alerte, car elle voudra être sûre de ne pas manquer une opportunité en or. Et pourtant, ces signaux d’alerte sont nombreux », explique Numerama. Outre les quelques fautes de grammaire, l’auteur du message utilise le mot « espace client » pour désigner l’espace particulier sur impots.gouv.fr. « C’est un vocabulaire marchand que n’utiliserait pas un service public », note Numerama. Par ailleurs, « le service des impôts ne connaît pas votre numéro de carte bancaire » : l'administration fiscale utilise uniquement l'IBAN de votre compte bancaire pour émettre des virements ou des prélèvements.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Si jamais vous vous êtes fait avoir en donnant vos informations de carte bancaire à ces malfrats, il est recommandé de faire opposition au plus vite. Pensez aussi à faire une déclaration de fraude à la carte bancaire en ligne sur la plateforme Perceval de la gendarmerie si vous relevez une transaction frauduleuse sur votre compte.

Le rappel de la DGFiP

A la fin de ses courriels, la véritable Direction générale des finances publiques (DGFiP) détaille actuellement trois conseils pour vous aider à éviter les arnaques :

  • « ne répondez jamais à un courriel vous demandant votre numéro de carte bancaire ou une copie de vos pièces d'identité »
  • « vérifiez toujours l'adresse de l'expéditeur des messages avant de les ouvrir. Pour la DGFiP, la partie droite de l'adresse doit être égale à @dgfip.finances.gouv.fr. Sinon, il s'agit d'un message frauduleux. »
  • « renseignez et validez votre numéro de téléphone portable sur impots.gouv.fr pour protéger l'accès à votre espace particulier. »