La loi de finances pour 2020 prévoit une baisse de l'impôt sur le revenu pour près de 17 millions de foyers fiscaux. Le fisc les prévient actuellement que leur taux de prélèvement à la source a été mis à jour pour tenir compte de cette ristourne.

Elle était attendue mais elle se concrétise enfin. La baisse d’impôts sur le revenu de 5 milliards d’euros annoncée en avril par Emmanuel Macron, et entérinée par les parlementaires le mois dernier suite au vote de la loi de finances 2020, s’applique bien dès à présent.

La preuve, vous avez peut-être reçu ces dernières heures un mail de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) intitulé « Baisse de l'impôt sur le revenu : votre taux de prélèvement à la source a été mis à jour ». Cette baisse sera en moyenne de 304 euros et concerne la grande majorité des 17 millions de foyers fiscaux qui paient l'impôt sur le revenu.

Grâce au prélèvement à la source, votre nouveau taux de prélèvement a été calculé sur la base de votre dernière déclaration de revenus, réalisée au printemps 2019. Ou bien en fonction des revenus que vous anticipez de recevoir en 2020, si vous avez réclamé une modulation de taux depuis le 19 novembre sur le service « Gérer mon prélèvement à la source ». Vous avez en effet la possibilité d’adapter votre taux de prélèvement en permanence dans votre espace personnel sur le site des impôts.

Un retard dans certains cas résiduels

Afin que cette baisse d’impôts puisse être constatée pour la plupart des particuliers dès janvier, « ce nouveau taux a été mis à disposition des organismes qui vous versent des revenus (employeur, caisses de retraite, Pôle emploi…) en décembre », explique le mail de la DGFiP. « Dans certains cas, ce taux a pu être appliqué dès décembre 2019 : cette application anticipée sera automatiquement régularisée, sans pénalité, au moment du calcul définitif de votre impôt sur les revenus 2019, à l’été 2020 ». Si jamais vous ne constatez pas l’application de votre nouveau taux tout de suite, pas de panique. Dans certains cas « résiduels », il faut patienter jusqu’en février.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Dernière précision. Dans le cas où vous touchez des revenus donnant lieu au prélèvement d’acomptes par l’administration fiscale sur votre compte bancaire (revenus d’indépendant, revenus fonciers…), le montant de vos acomptes a aussi été recalculé en fonction de la baisse d’impôt et ce à partir de l'acompte de janvier.

Lire aussi : voici l'impact du barème 2020 de l'impôt sur le revenu