Bruno Le Maire a expliqué ce lundi, au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron, que cette mesure pour le pouvoir d'achat des Français devrait évoluer courant juillet. « Le problème de la ristourne à 18 centimes, c'est qu'elle profite à tout le monde, quel que soit votre niveau de revenus », a expliqué le ministre de l'Economie.

Depuis le 1er avril dernier, le prix du litre de carburant est abaissé de 18 centimes directement à la pompe pour soulager les consommateurs jusqu'au 1er août. Un dispositif qui pourrait être amendé d'ici la mi-juillet selon Bruno Le Maire ce lundi. Le ministre de l'Economie et des Finances a souhaité sur France Info une « aide plus significative et plus ciblée » que cette réduction accordée à tous, sans distinction. « Le problème de la ristourne à 18 centimes, c'est qu'elle profite à tout le monde, quel que soit votre niveau de revenus », a pointé Bruno Le Maire.

Un nouveau dispositif est donc actuellement en gestation. Pour en bénéficier, sous conditions de ressources, les automobilistes pourraient devoir déclarer eux-mêmes le nombre de kilomètres annuels parcourus, a fait savoir le locataire de Bercy, sans plus de détails.

« Le modèle de la prime inflation ou du chèque énergie, accordée sous conditions de ressources me semble plus juste et plus ciblé », expliquait à MoneyVox François Ecalle, président de Fipeco, un site d'informations sur les finances publiques et ancien rapporteur général à la Cour des comptes. A l'origine, cette mesure permettait une répartition plus équitable. Une personne faisant un plein par semaine en bénéficiera plus que quelqu'un faisant un plein par mois.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Bouclier tarifaire prolongé

Cette baisse de 18 centimes par litre est intégrée au prix annoncé sur le panneau d'affichage à l'entrée de la station-service. Le gouvernement applique la ristourne en amont, sur les centrales d'achats qui jouent les intermédiaires entre les pétroliers et les réseaux de distribution. Dans tous les cas, l'exécutif assure qu'une aide devrait toujours en vigueur au mois d'août pour soulager le portefeuille des automobilistes. Sous une forme ou sous une autre, l'aide de l'Etat devrait être prolongée au-delà du 31 juillet

Du côté de l'électricité et du gaz, le bouclier tarifaire devrait être maintenu tout au long de l'année 2022.