Un sondage publié par Fortuneo montre que les actionnaires individuels français, en particulier les plus jeunes, ne comptent pas fuir face à la crise et gardent leur confiance dans l'investissement boursier.

Traditionnellement, l'irruption d'une nouvelle crise entraînait chez les actionnaires individuels un réflexe : celui de se débarrasser de leurs titres. Résultat : les boursicoteurs français avaient tendance à vendre quand les cours baissaient et à acheter quand ils remontaient.

Ce réflexe contracyclique, vecteur de pertes financières et donc de désillusion vis-à-vis de ce type de placements, semble moins prégnant qu'auparavant. Un sondage publié par Fortuneo indique que, malgré l'inflation, la guerre en Ukraine et la crise de l'énergie, 81% des investisseurs individuels considèrent toujours la bourse comme un placement intéressant sur le moyen et long terme.

« Lors des précédentes crises comme en 2008, la France perdait des actionnaires individuels. Lors de la crise sanitaire en 2020, c'est l'inverse qui s'est produit. (...) Nous l'avons constaté chez Fortuneo : le nombre de nos clients bourse a bondi de 70% depuis janvier 2020. Ce sondage révèle que malgré le contexte et l'inflation, l'investissement en bourse séduit toujours », note Grégory Guermonprez, le directeur de la banque en ligne.

Un optimisme porté par les jeunes investisseurs

Cette évolution de la culture financière est portée par la jeune génération. Les moins de 35 ans sont, en effet, les plus optimistes : la moitié d'entre eux compte toujours sur la bourse pour leur permettre de faire fructifier leur capital, et un tiers y voit le moyen d'obtenir une rentabilité supérieure à l'inflation.

La face cachée du succès de la bourse chez les jeunes

« Chez Fortuneo (...), 50% des nouveaux actionnaires ont aujourd'hui moins de 32 ans, tandis qu'auparavant notre âge médian se trouvait autour des 48 ans. Ils sont aussi nombreux à vouloir saisir des opportunités liées au contexte (...) », commente Grégory Guermonprez.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparées

80% des actionnaires de moins de 35 ans comptent ainsi être actifs dans les mois à venir pour profiter des fluctuations ou éviter les pertes, contre 41% seulement des personnes âgées de 65 ans et plus.

Bourse en ligne : quelle banque ou courtier choisir ?

(1) Sondage Opinionway pour Fortuneo, échantillon de 400 actionnaires individuels ayant réalisé au moins une opération au cours des 12 derniers mois issu d'un échantillon représentatif de 702 actionnaires individuels. Interviews réalisées du 14 au 21 septembre 2022.