Onze personnalités influentes du secteur financier réclament « des mesures de protection pour les épargnants » afin de les aider à faire face à la crise boursière provoquée par l’épidémie de coronavirus.

La crise sanitaire et économique éclipse - en partie - la crise boursière. Extrêmement volatile ces derniers jours, le CAC40 a tout de même perdu plus de 30% en 2020 ! Monté à plus de 6 100 points mi-février, il a chuté sous les 3 800 points à la mi-mars, et navigue désormais de façon très inconstante autour des 4 000 points.

Dans ce contexte, onze personnalités influentes du monde de l’épargne (1) ont publié un communiqué commun dans lequel elles appellent à des mesures protégeant les investisseurs particuliers. Première demande : l’arrêt temporaire des cotations en continu, pour privilégier « un ou deux fixings journaliers » et éviter les « allers-retours spéculatifs » sur une même journée. Ils réclament aussi « une vigilance particulière » des intermédiaires financiers « sur leurs obligations de conseil ou devoir de vigilance » sur l’ensemble des outils très spéculatifs (warrants, certificats, recherches de bonnes affaires en achetant à contre-courant…).

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Economistes, représentants de fédérations d’épargnants ou d’investisseurs, journalistes ou encore avocats, les onze signataires de ce communiqué sont d’ailleurs pour la plupart membres de la commission consultative « épargnants » de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme boursier, ou du la commission consultative « pratiques commerciales » de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le gendarme bancaire.

Lire aussi : Krach boursier : comment investir quand on n'y connaît rien (ou presque)

(1) Jean Berthon, président du Gaipare, Thierry Bonneau, professeur à l’Université Panthéon–Assas, Hervé Chefdeville, président de l’APAI, Loïc Desmouceaux, président de la FAS, Loïc Dessaint, directeur général de Proxinvest, Hélène Feron-Poloni, avocate, Jean-François Filliatre, directeur éditorial de Marchés Gagnants, Colette Neuville, présidente de l’ADAM, Caroline Ruellan, présidente fondatrice de SONJ Conseil, Laurence Scialom, professeur à l’Université de Paris-Nanterre et Aldo Sicurani, délégué général de la F2iC.