Quels sont les sites de courtage en ligne les plus connus ? Quels usages en font les Français ? Une récente étude consacrée aux Français et l'épargne donne des éléments de réponse.

Le Baromètre La Banque Postale / Les Echos qui, tous les 6 mois, sonde les comportements des Français face à l'épargne, s'est penché dans sa 14e vague sur la notoriété et les usages des sites de courtage en ligne. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ces derniers sont encore loin de toucher le grand public.

Sur les 2.006 Français de 18 à 80 ans interrogés entre le 29 avril et le 5 mai 2011, seuls 14% ont été capables, de citer le nom d'un des acteurs du marché. 8% ont pensé spontanément à Boursorama, 2% à Fortuneo ou à Cortal Consors.

Boursorama est également le site bénéficiant de la notoriété globale la plus importante. Au bénéfice de l'âge, sans doute, puisque que la filiale de la Société Générale est présente sur ce marché depuis la fin des années 1990. A la question : « Connaissez-vous en particulier les sites de courtage suivants ? », elle a obtenu 56% de réponses positives. Elle devance Fortuneo (48%), Bourse Direct (30%), BforBank (25%), Binck.fr (19%), Cortal Consors (16%) et la filiale de la Banque Postale, Easybourse (10%).

La consultation des cours, premier usage

Peu connus par la grande majorité de la population, les sites de courtage sont encore plus rarement utilisés. 95% des personnes interrogées n'en ont jamais fait usage. Il faut dire que les produits boursiers ne s'adressent, en général, qu'à une minorité de Français : d'après le Baromètre, 11% seulement déclarent détenir des valeurs mobilières. Ils ne sont également que 12% à consulter des sites spécialisés dans l'information économique et boursière.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Par ailleurs, parmi les utilisateurs des sites de courtage en ligne, une moitié seulement (52%) en sont clients ou l'ont été par le passé. Les principaux usages de ces sites sont en effet la simple consultation des cours de bourse (64%) et la recherche d'informations sur les sociétés côtées (48%). Le passage d'ordres d'achat et de vente de titres n'arrive qu'en troisième position, utilisé par 45% seulement des usagers de ces sites.