L'assureur mutualiste Matmut, principalement positionné sur l'assurance dommages, a dévoilé jeudi un bénéfice net en hausse de près de 50% l'an dernier, à 88,1 millions d'euros, dépassant son niveau d'avant crise à la faveur d'un volume d'affaires en plein essor.

« L'exercice 2021 restera comme un excellent millésime pour le groupe Matmut », s'est félicité son directeur général Nicolas Gomart à l'occasion d'une conférence de presse, qualifiant l'année de « record à un certain nombre d'égards ».

Le chiffre d'affaires d'abord, en hausse de 5,1% à 2,4 milliards d'euros, notamment grâce à la signature de près de 200.000 nouveaux contrats, portant le total à 7,8 millions, pour environ moitié moins de sociétaires.

Ce ressort était indispensable au groupe pour croître l'an dernier puisque les tarifs de l'assurance automobile et moto avaient été gelés du fait de la moindre sinistralité sur ce segment induite par les confinements.

Un fort développement attendu dans l'épargne retraite

Matmut constate logiquement en 2021 une reprise de celle-ci : la charge totale des sinistres est de 133 millions d'euros supérieure à celle de 2020, « mais à l'étal par rapport à 2019 », précise le groupe.

En assurance habitation, le nombre et le coût des sinistres sont aussi à la hausse, avec une augmentation « importante » du nombre de dégâts des eaux et d'incendies.

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Matmut réalise plus des trois quarts de son chiffre d'affaires dans l'assurance dommages - principalement automobile et habitation -, et est positionné dans une moindre mesure en assurance santé (16%) et en épargne prévoyance (6%).

Le groupe, qui a fêté ses soixante ans l'an dernier, est aussi revenu jeudi sur son plan stratégique pour la période 2021-2023, annoncé il y a un an. Il vise toujours un fort développement dans l'épargne retraite et sur le marché des professionnels.

Suravenir Assurances indemnise les sinistres grâce au virement instantané

Le ratio de solvabilité, indicateur clé pour l'ensemble du secteur de l'assurance qui permet de mesurer la solidité financière d'une entreprise, est estimé à 196% au 31 décembre 2021, contre 202,5% à fin 2020.