Partir l'esprit libre en congés demande de l'organisation : assurance habitation, assurance auto, assurance de voyage... MoneyVox vous liste ce à quoi il faut penser avant de boucler la valise.

Vous partez en vacances bientôt ? Peut-être êtes-vous déjà en congés ? Pour avoir l'esprit libre au bord de la piscine, vérifiez que vos contrats sont à jour. Côté logement, le comparateur Assurland.com rappelle que certaines assurances multirisques habitation « imposent par exemple la fermeture des arrivées d’eau, des serrures, des volets ou la mise en service de l’alarme » en cas d'absence prolongées (à partir de 30 jours). En cas de dégât des eaux ou de cambriolage, si ces mesures n’ont pas été respectées, le montant de l’indemnisation pourrait être diminué. De même, si vous louez votre maison, vérifiez que vous bénéficiez de la garantie villégiature qui protège contre les dégâts matériels du locataire. Elle est, dans la plupart des cas, incluse dans les contrats.

Banque, assurance : les 10 choses à faire pour partir sereinement en vacances

Assurland conseille aussi de prévenir « immédiatement votre assureur » en cas d'alerte de cambriolages ou de dégât. En effet, le délai de cinq jours pour déclarer un sinistre commence à courir dès l’instant où l’assuré prend connaissance du sinistre. En cas de vol, ce délai est réduit à deux jours. Enfin, été oblige, assurez-vous que votre piscine ou votre abri de jardin est bien intégré au contrat.

Comparez les contrats assurance habitation de notre partenaire

Assurance auto

Sur la route des vacances, le pépin ne prévient pas ! Pensez à regrouper en lieu sûr et facilement accessible le permis de conduire, le contrat d’assurance auto, les coordonnées de l'assureur et de l'assistance. N'hésitez pas non plus à avoir une version numérique de l'ensemble de ces documents. Autre conseil d'Assurland.com : « télécharger l’application mobile de son assureur, ainsi que SOS Autoroute et E-Constat Auto, afin de déclarer facilement un sinistre. »

Les avantages du e-constat auto en cas d'accident

Pendant le voyage, les accessoires (bagages, remorque, coffre de toit, fixations de vélo…) sont des options. Pensez à les déclarer à votre assureur si vous souhaitez qu’ils soient assurés, notamment en cas de long trajet. De même, renseignez-vous sur les conditions d'assurance si vous louez une voiture car votre carte bancaire ne suffit pas toujours. Pensez aussi à regarder les niveaux de franchise en cas de sinistre qui peuvent être importants. Il est possible de les racheter. En cas de covoiturage ou de prêt de volant, mieux vaut vérifier que cela est autorisé dans le contrat.

Comparez les contrats assurance auto de notre partenaire

Économisez jusqu'à 50% sur votre assurance emprunteur

Voyage à l'étranger

Encore plus en période de crise sanitaire, si vous partez en avion ou à l'étranger, scrutez les assurances voyages proposées par les voyagistes. « Si vous souscrivez une assurance annulation, écrit Assurland.com, assurez-vous que la pandémie ou la Covid-19 ne font pas partie des exclusions (ce qui est fréquent) et que vous serez couvert même en cas de test PCR positif avant le départ. Attention, certains contrats n’indemnisent pas en cas de confinement décidé par les autorités. » Actuellement, aucun cadre légal particulier n’est en application. En clair, un opérateur est libre ou non de vous rembourser si vous annulez votre voyage car vous êtes malade de la Covid ou que vous ne pouvez pas vous déplacer en raison des restrictions de circulation décidées par les autorités.

Billet d'avion : le casse-tête du remboursement des avoirs