Un béret, une moustache et... une baguette ! Membre éminent du patrimoine culinaire français, depuis le passage à l'euro, la hausse de son prix a servi de justification aux pourfendeurs de la monnaie unique qui fête ses 20 ans en janvier 2022.

92% des Français consomment du pain pour le plaisir selon une étude (1) du CSA pour l'Observatoire du pain. Pourtant, chaque année les Français diminuent leur consommation de baguette, campagne ou complète et sont de plus en plus nombreux à croire que cet emblème national fait grossir. Mais peu de sondés évoquent son prix qui aurait augmenté depuis le passage à l'euro au 1er janvier 2002. Ce jour-là, comme 300 millions d'européens répartis dans onze pays, 6,55957 francs deviennnent un euro. Cet évènement a-t-il fait exploser le prix d'une baguette ? Oui comme le montre le graphique ci-dessous :

Prix de la baguette au kilo - SMIC horaire

Selon les chiffres de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), en janvier 2021 une baguette - de 250 grammes donc - coûte 0,90 euro, soit un prix au kilo de 3,59 euros. 20 ans plus tôt, ce prix était de 0,63 euro, soit 2,53 euros par kilo. Soit une hausse de près de 40% depuis le passage à l'euro. Sauf que dans le même laps de temps, le SMIC horaire brut est passé de 6,41 euros à 10,15 euros en 2020 puis à 10,48 euros au 1er janvier 2021, soit un bond de près de 60%. Au final, le temps de travail au salaire minimum nécessaire pour s'offrir une baguette a ainsi baissé au fil du temps. Il pourrait le faire à nouveau en janvier 2022.

La baguette plombée par l'inflation ?

Mais le pire est peut-être devant nous. En plus des hausses de l'électricité, du gaz ou des pâtes, les Français doivent anticiper une nouvelle augmentation du prix du pain. Selon le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) un prix moyen à 1 euro n'est pas à exclure en 2022. Mais la monnaie unique n'en est pas responsable puisque ce sont les coûts de production (blé, énergie) qui flambent et se répercutent sur la baguette.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Si on se réfère à la dernière étude, en moyenne, chaque Français en consomme 125 grammes par jour, soit exactement une demi-baguette selon le poids réglementaire de l'icône. Malgré tout, il subsiste et subsistera de grandes disparités entre les boulangeries et l'offre de la grande distribution par exemple où la baguette est vendue moins de 50 centimes d'euro. Plus largement, en novembre, les prix à la consommation ont augmenté de 2,8%, sur douze mois glissants en France. A suivre.

Le pain, aliment politique

De tous temps, le pain et son prix ont été un enjeu majeur. L'intransigeance de Turgot, contrôleur général des Finances de Louis XVI, lors de la guerre dite des farines entre avril et mai 1775 a posé les premières pierres de la révolution de juillet 1789. Turgot provoque la colère en libéralisant le commerce du grain en France un an plus tôt. Une décision qui, combinée à de mauvaises conditions météorologiques, a conduit à une pénurie et à une hausse importante des prix. On recense alors dans le nord du Royaume des pillages de dépôts et de boulangeries.

Le prix du pain a ensuite été réglementé à partir de 1792, et ce jusqu'au 1er janvier 1987 avec une ordonnance relative à la liberté des prix et de la concurrence.

(1) Ce sondage a été réalisé par l'Institut CSA du 23 au 25 octobre 2018, via un questionnaire autoadministré en ligne sur panel et un échantillon de 1 001 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Quotas : sexe, âge, profession, région et catégorie d'agglomération