Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre a annoncé, mercredi, un grand plan de relance, fait de la lutte contre le chômage des jeunes sa priorité et confirmé vouloir mener à bien la réforme des retraites.

Lors de son discours de politique générale, 12 jours après sa prise de fonction, le Premier ministre a donné les grandes lignes d'action de son gouvernement pour les 600 prochains jours jusqu'à l'élection présidentielle de 2022. Face aux députés, Jean Castex a insisté sur l'emploi, l'efficacité de l'action publique, la souveraineté économique, la transition écologique ou encore la protection sociale. Voici les mesures qui vous concernent.

Repas à 1 euro pour les étudiants boursiers

Pour soutenir les jeunes les étudiants boursiers, Jean Castex a annoncé que des repas à un euro leur seront proposés dans les restaurants universitaires. Le prix actuel de ces repas est de 3,30 euros. Les aides aux étudiants boursiers avaient déjà été prolongées au mois de juillet.

Allocation de rentrée scolaire

Cette allocation sera revalorisée de manière exceptionnelle de 100 euros dès le mois de septembre 2020. Son montant était en 2019 de 368,84 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, de 389,19 euros pour les 11-14 ans et de 402,67 euros pour les 15-18 ans (âge de l’enfant au 31 décembre 2019).

Réforme des retraites

Dans la lignée d'Emmanuel Macron, Jean Castex a répété la nécessité selon lui de poursuivre la réforme des retraites engagée avant la crise sanitaire du coronavirus. Visant un « système plus juste » le Premier ministre a tenu à distinguer la réforme systémique, qui était le cœur du projet initial de transformation en un système universel de retraite par points, et l'aspect financier du régime des retraites, dit paramétrique, que les syndicats refusent en bloc d'examiner dans l'immédiat.

Jusqu'à 80 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Aide à l'emploi des jeunes

La lutte contre le chômage sera la priorité des mois à venir a assuré le Premier ministre. Un plan jeunesse « sera discuté avec les partenaires sociaux » car les jeunes sont durement touchés par la crise et représentent l'avenir du pays. L'État propose notamment « avec un dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail, à hauteur de 4 000 euros par an, pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu'à 1,6 Smic, dans toutes les entreprises et pour une durée d'au moins un an ».

Rénovations thermiques

Le plan de relance consacrera « plus de 20 milliards d'euros » à la rénovation thermique des bâtiments, à la réduction des émissions et au soutien des technologies vertes, a annoncé Jean Castex face aux députés. Dans le détail, « la rénovation thermique des bâtiments, la réduction des émissions des transports et de nos industries, la production une alimentation plus locale et durable, le soutien aux technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller » sont concernés.

Plan vélo

Jean Castex annonce un « plan vélo très ambitieux » dans le cadre du plan de relance économique. « Je crois en la croissance écologique, pas en la décroissance verte », a également estimé le Premier ministre. Concrètement, il s'agira de déveopper et de promouvoir l'usage du vélo électrique.

Et les impôts ?

La flambée de la dette publique du fait de la crise et des mesures de relance de l'économie ne se résoudra pas par de l'« austérité budgétaire » ni par des hausses d'impôts, a assuré mercredi le Premier ministre Jean Castex dans sa déclaration de politique générale. Il n'a pas donné d'indications sur un éventuel retard dans la suppression de la taxe d'habitation pour les 20% les plus aisés, comme l'avait laissé entendre Emmanuel Macron ce mardi.

Lire aussi : les 3 questions posées par un possible report de la taxe d'habitation