Votre téléphone sonne sans arrêt pour des propositions commerciales ? Des solutions existent pour limiter, si ce n’est arrêter, le démarchage téléphonique.

Votre téléphone sonne à toute heure du jour ? Parfois même en soirée ? Même sur votre portable vous ne cessez d’être dérangé par des commerciaux et leurs offres a priori exceptionnelles. Travaux d’isolation thermique à 1 euro, box internet et forfait mobile à prix cassé, nouvelle assurance … les propositions commerciales s’enchaînent et cela vous agace. Quelques solutions existent pour vous protéger du démarchage téléphonique.

Astuce n°1 : être sur liste rouge

Mettre son numéro sur liste rouge permet de ne plus apparaître dans l’annuaire téléphonique, qu’il soit papier ou en ligne. Le principe est le même concernant la liste anti-prospection. La protection est toutefois un peu moindre puisque, dans ce cas, vos coordonnées restent accessibles via les services de renseignements. Pour s’inscrire sur ces listes, il faut en faire la demande auprès de votre opérateur téléphonique. Et en plus, c'est gratuit !

Toutefois, bien que le risque d’être démarché soit grandement réduit, les sociétés de démarchage ont des solutions de contournement pour récupérer votre numéro (inscriptions effectuées sur internet, vente de fichiers clients, etc.). Pour aller plus loin, il y a Bloctel.

Astuce n° 2 : s’inscrire sur Bloctel

Face à l’agacement des consommateurs, le gouvernement a mis en place, depuis juin 2016, la plateforme « Bloctel ». En vous y inscrivant – depuis le site internet éponyme ou par voie postale – vous signalez votre refus d’être démarché par téléphone. L’inscription doit être renouvelée tous les 3 ans. Les numéros de téléphone fixe comme ceux de téléphone portable peuvent faire l’objet d’une inscription sur Bloctel. Et ce service est entièrement gratuit.

En pratique, comment cela marche ? Avant toute campagne de prospection, le vendeur doit faire valider son fichier de prospection à l’organisme qui gère Bloctel. Ce dernier retire les numéros à ne pas contacter. Si elles composent tout de même ces numéros interdits, les entreprises s’exposent à des amendes allant jusqu’à 75 000 euros. Des sanctions insuffisantes vraisemblablement pour les dissuader définitivement. En mai 2018, la Répression des fraudes avançait avoir sanctionné 130 entreprises. Début 2019, quatre autres sociétés ont à nouveau été épinglées.

De fait, être inscrit sur Bloctel n'est pas une solution à 100% efficace. D’autant plus qu’il existe des exceptions, des cas dans lesquels une société conserve le droit de vous appeler. Ainsi, peuvent toujours vous appeler :

  • Les professionnels avec qui vous avez un contrat : par exemple les fournisseurs de gaz, d’électricité, d’internet, etc.
  • Les instituts de sondage
  • Les associations à but non-lucratif
  • Les démarcheurs prospectant en vue de vendre de la presse (journaux, périodiques ou magazine)
Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Si une entreprise vous contacte sans respecter la loi en vigueur, vous n’êtes toutefois pas sans recours. Vous pouvez vous rendre sur le site internet de Bloctel afin d’y déposer une réclamation. Vous pouvez aussi faire valoir votre droit d’opposition.

Astuce n° 3 : faire valoir votre droit d’opposition lors d’un appel

Le droit d’opposition est un droit prévu par la loi informatique et libertés et par le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). Il permet, notamment, à toute personne physique de s’opposer à l’utilisation de ses données personnelles à des fins de prospection commerciale. En faire part à votre interlocuteur peut vous permettre d’être désinscrit du fichier d’appel et ainsi de ne plus être sollicité. L’exercice de ce droit peut leur permettre de ne pas être contacté dans les situations de démarchage non couvertes par Bloctel.

Astuce n° 4 : bloquer manuellement les appels reçus

Les numéros qui tentent de vous joindre sont quasiment toujours les mêmes ? Tant qu’ils n’ont pas obtenu de réponse, les démarcheurs continuent leur travail. Pour y mettre un terme, il vous est possible d’inscrire ces numéros dans une liste noire, aussi appelée liste de rejet ou liste de blocage. Ce service, proposé par certains opérateurs téléphoniques, empêche les appels. L’avantage ? Votre téléphone ne sonnera plus ! L’inconvénient ? Cette manœuvre est à répéter pour chaque numéro différent.

Une législation bientôt plus stricte ?

Aujourd’hui, la réglementation encadre déjà le démarchage téléphonique. Depuis le 1er août dernier, les entreprises ne peuvent plus utiliser des numéros français pour vous contacter depuis des centres d'appels situés à l’étranger. Une proposition de loi, en cours de discussion, vise à durcir les amendes encourues en cas de non-respect de la liste Bloctel. La sanction pourrait atteindre 375 000 euros. En septembre dernier, les associations de consommateur, UFC-Que Choisir, CLCV et Unaf, appelaient même à interdire le démarchage téléphonique.