Le ministre de l'Économie et des Finances a annoncé jeudi soir le doublement du taux du Livret A qui passe de 1 à 2% dès le 1er août. Celui du livret d'épargne populaire passe de 2,2% à 4,6%.

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a proposé jeudi de doubler le taux du Livret A à 2% à compter du 1er août, son plus haut niveau depuis près de dix ans. Cette hausse « significative » et celle du Livret d'épargne populaire (LEP), qui passerait dans le même temps de 2,2% à 4,6%, « permettent de soutenir la rémunération des épargnants face à la hausse des prix », indique un communiqué de la banque centrale. Peu après, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a entériné cette proposition dans un entretien accordé au Parisien : « Le taux du livret A doublera au 1er août. Il passera à 2%, son plus haut niveau depuis 2012. Le taux du livret d'épargne populaire (LEP) passera lui de 2,2% à 4,6%. »

Produit d'épargne détenu par le plus de Français, le Livret A voit son taux calculé automatiquement deux fois par an. La formule de calcul fait la moyenne entre, d'une part, le taux d'inflation moyen des six derniers mois et, d'autre part, la moyenne des taux interbancaires, auxquels les banques s'échangent de l'argent à court terme. Celle-ci a été appliquée à la lettre, précise la Banque de France. Bruno Le Maire n'a pas souhaité aller au-delà car « Faire un coup de pouce supplémentaire sur le livret A, c'est pénaliser le financement du logement social. Ce que nous gagnons d'un côté en termes de rémunération, nous le perdons en termes de constructions de logements sociaux et de protection des plus fragiles. »

En février, la rémunération du Livret A avait déjà doublé, passant de 0,5%, un plancher historique, à 1%. Si cette hausse peut sembler une bonne nouvelle pour les épargnants français, elle ne doit pas faire oublier que le taux, même revalorisé, va rester très nettement inférieur à l'inflation, mesurée par l'Insee à 5,8% sur un an en France en juin.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le Livret A, une bonne affaire ?

« Pour un épargnant ayant 10 000 euros sur son Livret A, le gain sera de 100 euros de plus, soit un total de 200 euros, l'inflation étant prévue pour l'ensemble de l'année 2022 à 5,5% (prévision Insee juin 2022), la perte réelle pour l'épargnant sera de 350 euros en euros constants », explique l'économiste Philippe Crevel. Selon un sondage YouGov, réalisé pour MoneyVox, 8 Français sur 10 réclament pourtant une rémunération du Livret A indexée sur l'inflation.

Calculez ce que vous rapporte vraiment votre Livret A

Faut-il que je place mon argent
sur mon livret A ?

En plaçant
sur mon livret A
Sur un an...
Votre épargne...
  vous fait perdre vous rapporte

-
L'inflation...
  vous fait perdre vous fait gagner

-
Votre pouvoir d'achat...
  diminue de augmente de

-

Calculs effectués avec un taux fixe de 1,375% pour le livret A et 5,60% pour l'inflation. Placement effectué sans retrait ni versement entre le 1er janvier 2022 et 31 décembre 2022.

Malgré tout, selon Bruno Le Maire, le nouveau taux du Livret A reste une bonne affaire. « Connaissez-vous beaucoup de produits d'épargne aujourd'hui qui offrent autant de sécurité, de souplesse et de rendement ? Dans la situation actuelle, aucun autre produit n'offre autant de sécurité. Le placement est garanti et les intérêts sont défiscalisés. Vous pouvez débloquer votre argent quand vous le souhaitez et le rendement est garanti à 2% », explique-t-il au Parisien.

Le Livret d'épargne populaire, qui voit lui son taux revalorisé à 4,6%, est réservé aux personnes ayant des revenus ne dépassant pas certains plafonds (20 297 euros annuels par exemple pour une personne seule). La Banque de France « rappelle son soutien à cet instrument qui permet de protéger le pouvoir d'achat de l'épargne populaire », explique le communiqué, tout en déplorant que trop peu de personnes éligibles en détiennent.