C'est une quasi-certitude, vu le niveau actuel de l'inflation : le prochain gouvernement va devoir relever les taux des livrets d'épargne réglementée, Livret A en tête, le 1er août prochain. Jusqu'où ?

Le chiffre impressionne et inquiète. En avril, la hausse des prix à la consommation a atteint 4,8% sur un an. C'est plus qu'attendu par l'Insee (1), qui annonçait, dans son point de conjoncture du mois de mars, une inflation autour de 4,5% entre avril et juin. De fait, l'ère d'incertitudes ouverte par la guerre en Ukraine rend toute prévision, même à court-terme, particulièrement complexe.

Du point de vue de l'épargnant français, on peut tout de même être sûr d'une chose : la rémunération des livrets d'épargne réglementée va encore augmenter, après la hausse du 1er février dernier. On voit mal, en effet, le futur gouvernement maintenir le taux du Livret A à 1% avec une inflation proche des 5%. Il devrait donc profiter de la prochaine échéance de révision, le 1er août prochain, pour le relever.

1,9% pour le Livret A ?

Jusqu'où ? Tout dépendra de l'évolution de l'inflation en mai et juin. Pour calculer le taux du Livret A, la Banque de France s'appuie sur la moyenne de l'inflation sur les six derniers mois. A fin mars, dernier chiffre définitif connu, elle est de 3,2%. Mais elle devrait rapidement dépasser les 4% : 4,33%, par exemple, dans l'hypothèse d'une poursuite de la hausse des prix au rythme actuel. En intégrant, comme il se doit, le taux monétaire €ster, remarquablement stable à -0,567%, à la formule de calcul, on obtient donc, pour le Livret A et le LDDS, un taux théorique de 1,9% au 1er août.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Cet écart maximum, toutefois, ne concerne que le Livret A. Toujours dans cette hypothèse, le taux du Livret d'épargne populaire (LEP) devrait, lui, bondir à 4,4%, contre 2,2% actuellement.

(1) Institut national de la statistique et des études économiques

Mise à jour du 31 mai 2022 à 15h - Rectification de la prévision du taux du Livret A en cas d'application stricte de la formule