La collecte sur le Livret A ne retombe toujours pas dans le rouge, pour le 7 mois consécutif. Mais la collecte s'est normalisée en juillet, après avoir engrangé des sommes records depuis le début de la pandémie, à 1,15 milliard d'euros, selon les chiffres publiés lundi par la Caisse des dépôts.

L'an dernier à la même période, qui avait été marquée par le premier déconfinement et la fin des contraintes sanitaires, les Français avaient mis de côté 1,85 milliards d'euros sur leurs Livrets A. Ce chiffre de 1,15 milliard apparait d'autant plus comme un retour à la normale que juin, traditionnellement un mois de collecte importante, avait marqué une rupture avec une collecte nulle. Le déconfinement de juin, avec l'accélération de la vaccination, a engendré une hausse de la consommation des Français, qui se répercute donc sur leur niveau d'épargne.

En dépit d'un niveau de rémunération au plus bas à 0,5%, le Livret A, qui sert notamment à financer le logement social en France, est en effet devenu un placement refuge pour les épargnants pendant la crise déclenchée par le Covid-19.

Livret A : encore un coup dur pour votre épargne

Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), qui finance notamment l'économie sociale et solidaire et les économies d'énergie dans les logements, connaît également une normalisation de sa collecte, à 250 millions d'euros en juillet, contre 640 millions l'an dernier à la même période. Au total, la collecte nette réalisée par le Livret A et le LDDS réunis s'est donc élevée à 1,4 milliard d'euros en juillet.

Collecte Livret A et LDD (en milliards d'euros)

Collecte Livret A et LDD S O N D 2019 J F M A M J J A S O N D 2020 J F M A M J J A 2021 0,00 2,00 4,00 6,00 0,00 -2,00 © MoneyVox Livret A + LDD Livret A tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Source des données : communiqués mensuels de la Caisse des Dépôts sur les flux et les encours du Livret A et du LDD.

Investissez dans les PME françaises - 3 plateformes comparées

Et sur les sept premiers mois de l'année, les deux livrets ont collecté plus de 22 milliards d'euros. C'est à mi-chemin entre les 31,5 milliards collectés en 2020 sur la même période et les 16,3 milliards des sept premiers mois de 2019. L'encours total sur le Livret A et sur le LDDS a atteint 470,5 milliards d'euros à fin juillet 2021, soit une hausse de 7% sur un an.

Pourquoi le Livret A attire-t-il toujours autant ?

« Depuis le début de la crise sanitaire (mars 2020), la collecte du Livret A a atteint 39 milliards d’euros faisant de ce produit le principal réceptacle de l’épargne Covid juste derrière les dépôts à vue (50 milliards d’euros) », observe l'économiste Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne, suite à la publication de ces statistiques. « De multiples facteurs ont contribué à favoriser la collecte positive du mois de juillet du Livret A. 12,7 millions de Français ont, en effet, reçu, à partir du 20 juillet, de la part de l’administration fiscale, un remboursent d’impôt pour un montant de plus de 10 milliards d’euros. Cet argent est, en partie, mis de côté en vue de la rentrée. Par ailleurs, fin juin, certaines entreprises versent des chèques vacances ou des primes qui sont du moins partiellement épargnés. La persistance de la crise sanitaire est évidemment l’autre explication du résultat positif de la collecte. L’annonce de l’instauration, le 12 août, par le Président de la République, du “pass sanitaire” sur fond de 4ème vague a certainement incité des ménages à maintenir leur effort d’épargne à un niveau assez élevé. Contrairement à de nombreuses prévisions, les Français ne puisent pas dans leur cassette “Covid”. Ils conservent un stock d’épargne liquide sans précédent. »