Prime inflation, chèque carburant, refonte du barème de l'impôt sur le revenu, suppression de la taxe d'habitation... Depuis 2 ans, le gouvernement multiplient les mesures pour restituer du pouvoir d'achat aux Français. Mais si le niveau de vie moyen augmente au rythme des réformes, les inégalités, elles, se creusent.

Ce mardi 22 novembre, l'Insee a publié un dossier dans lequel le bureau des statistiques dresse le bilan des réformes sociales et fiscales mises en place en 2020 et 2021. Verdict ? Ces mesures ont permis d'augmenter le revenu disponible des Français de 12,7 milliards d'euros, soit 1,1% de hausse. Concrètement, le gain moyen atteint « 280 euros par an et par personne », précise l'Insee, dont 240 euros pour les mesures de 2020 et 40 euros pour celles de 2021.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Fortes disparités

Toutefois, derrière cette moyenne se cache d'importantes disparités. Dans son étude, l'Insee distingue en effet deux types de mesures : les mesures pérennes, comme la baisse de l'impôt sur le revenu en 2020, la suppression de la taxe d'habitation, les revalorisations du minimum vieillesse et de l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi). Et les mesures ponctuelles, comme le chèque énergie et l'indemnité inflation.

Or, les mesures pérennes, qui représentent près de 90% de la hausse totale du revenu disponible des ménages ont profité « de manière plus marquée aux 50% de personnes les plus aisées », estime l'Insee. Dans le détail, ces dispositifs auraient permis une augmentation du niveau de vie de 470 euros en moyenne pour les foyers les plus aisés, contre seulement 90 euros pour les 50% de Français les plus modestes.

Par contraste, les mesures ponctuelles n'ont contribué qu'à hauteur de 10% à la hausse du revenu moyen des ménages. Cependant, ces aides ont davantage ciblé les ménages les plus modestes. En 2020, le versement des aides exceptionnelles de solidarité (AES) et de la majoration de 100 euros de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ont par exemple mobilisé 2,1 milliards d'euros, dont quatre cinquièmes ont été distribués aux 30% de personnes les plus modestes.

Chèque énergie, prime de Noël... Liste et calendrier des aides qui peuvent vous concerner