Avec la forte hausse des prix, le pouvoir d'achat des ménages est mis à rude épreuve. Dans ce contexte, l'Etat a notamment mis en place de nombreuses aides dont vous pourriez bénéficier d'ici la fin de l'année. Voici ce qui vous attend (peut-être).

Prime de rentrée exceptionnelle

Depuis la mi-septembre, une prime de rentrée exceptionnelle est distribuée à près de 11 millions de bénéficiaires des minima sociaux.

Différente de la traditionnelle allocation de rentrée scolaire, cette aide ponctuelle de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge, est un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l'inflation », expliquait alors le gouvernement. « Pour les foyers ne bénéficiant pas des minima sociaux et percevant la prime d'activité (...) un versement exceptionnel et complémentaire est prévu d'ici l'automne ». Ces derniers, qui sont près de 4,5 millions, vont enfin toucher l'aide à la mi-novembre. Mais elle sera bien inférieure à celle versée jusqu'ici. Le virement des Caisses d'allocations familiales sera de 28 euros, plus 14 euros par enfant à charge de moins de 20 ans.

Chèque énergie exceptionnel de 200 euros (version 1)

Vous connaissez peut-être le chèque énergie, un dispositif qui profite chaque année, au printemps, à près de 6 millions de ménages pour leur permettre de régler une partie de leurs factures d'électricité ou de gaz par exemple. Face à la flambée des prix de l'énergie au cours des derniers mois et alors que les tarifs réglementés de l'électricité et du gaz vont grimper de 15% début 2023, le gouvernement a décidé de bonifier cette aide qui peut atteindre 277 euros. Comme l'an dernier, un chèque énergie exceptionnel sera envoyé automatiquement à partir de la fin décembre à 12 millions de ménages. Ce chèque sera au minimum de 100 euros pour un couple de deux enfants avec 3 000 euros de revenus net par exemple. Et il pourra atteindre 200 euros pour une mère seule gagnant le Smic et ayant deux enfants à charge.

Chèque énergie exceptionnel de 200 euros (version 2)

Le gouvernement a prévu un troisième chèque énergie cette année. Il est destiné, sous conditions de revenus, aux personnes qui se chauffent au fioul. 1,4 million de foyers sur les 3 millions concernés sont éligibles à cette aide comprise entre 100 et 200 euros. Ce chèque sera envoyé fin novembre directement aux ménages déjà bénéficiaires du chèque énergie traditionnel et qui l'ont déjà utilisé auprès d'un vendeur de fioul domestique. Si vous n'êtes pas dans ce cas de figure, vous devrez alors vérifier votre éligibilité, dès le 8 novembre, sur le site chequeenergie.gouv.fr. Si vous y avez droit, vous recevrez le chèque moins d'un mois après l'envoi d'une facture de fioul.

Trois chèques énergie cumulables

Le ministère de l'Economie rappelle que le chèque énergie fioul est cumulable avec le chèque énergie exceptionnel de 100 à 200 euros prévu en fin d'année, ainsi qu'avec le chèque énergie habituel versé chaque année au printemps.

Une remise de 50 centimes par litre d'essence

Jusqu'au 15 novembre, les automobilistes bénéficient d'une ristourne de 30 centimes par litre d'essence. Elle permet de limiter la forte hausse des prix à la pompe qui a suivi le début de la guerre en Ukraine. Cette aide de 30 centimes peut même atteindre 50 centimes dans les stations TotalEnergies. Le pétrolier accorde en effet de son côté un rabais de 20 centimes par litre.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

A compter du mardi 15 novembre, par contre, cette aide va nettement se réduire. Celle de TotalEnergies sera divisée par deux et celle de l'Etat par trois. Au final, l'aide globale sera de 20 centimes par litre chez TotalEnergies et de 10 centimes dans les autres stations-service.

Une aide de 200 euros pour le chauffage au bois

Alors que le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire pour freiner la hausse des tarifs réglementés de l'électricité et du gaz, il a décidé aussi de venir en aide aux ménages qui se chauffent au bois avec un chèque exceptionnel jusqu'à 200 euros. « Personne ne comprendrait que l'on aide ceux qui se chauffent avec des énergies fossiles et pas ceux au bois », a récemment déclaré la Première ministre Élisabeth Borne. Dans ce contexte, son gouvernement travaille à la mise en place d'une aide financière spécifique. Elle devrait elle aussi atteindre 200 euros même si les modalités précises de ne sont pas encore connues.

Une prime de Noël de plus de 150 euros

Chaque année, depuis 1998, environ 2 millions de ménages se voient accorder une prime de Noël exceptionnelle versée par leur Caisse d'allocations familiales à la mi-décembre. Cette aide est reconduite tous les ans mais pour l'instant le gouvernement n'a pas encore indiqué s'il allait renouveler l'opération. Dans le contexte actuel de hausse des prix, il semble difficilement concevable que la prime de Noël ne soit pas distribuée. Il semblerait même logique que son montant, inchangé depuis 2009, soit revalorisé. L'an dernier, par exemple, une personne seule recevait 152,45 euros.

Prime de Noël (montants reconduits chaque année)
Qui ?Combien ?
Pour les bénéficiaires du RSA (prime versée par la CAF)
Personne isolée152,45 €
2 personnes
(couple sans enfant ou parent isolé avec 1 enfant)
228,67 €
3 personnes
(parent isolé avec 2 enfants ou couple avec 1 enfant)
274,41 €
4 personnes
(parent isolé avec 3 enfants)
335,39 €
4 personnes
(couple avec 2 enfants)
320,14 €
5 personnes
(parent isolé avec 4 enfants)
396,37 €
5 personnes
(couple avec 3 enfants)
381,12 €
6 personnes
(parent isolé avec 5 enfants)
457,35 €
6 personnes
(couple avec 4 enfants)
442,10 €
Par personne supplémentaire+ 60,98 €
Pour les bénéficiaires ASS ou AER (prime versée par Pôle Emploi)
Pour tous (montant unique)152,45 €

La CGT réclame cette fois-ci une prime de Noël de 500 euros pour toutes les personnes privées d'emploi. La CDFT demande, elle, à ce que cette prime soit a minima revalorisée en tenant compte du niveau de l'inflation. Selon l'Insee, elle sera de 5,2% sur l'ensemble de l'année.

Jusqu'à 160 euros offerts pour ouvrir un compte dans une banque en ligne