Si vous avez opté pour la mensualisation de la taxe foncière, votre avis d'imposition est disponible dans votre espace personnel depuis ce lundi 19 septembre. Et elle ne contient pas forcément une bonne surprise.

Fourmi plutôt que cigale, vous avez opté pour la mensualisation de votre taxe foncière à la place d'un prélèvement unique ? Votre avis d'impôt est sans doute dans votre espace personnel depuis ce lundi 19 septembre. Les avis papier sont eux attendus dans les boîtes aux lettres pour fin septembre. Pour rappel, les foyers mensualisés ont déjà réglé la majeure partie de la note, étalée sur 10 prélèvements de janvier à octobre 2022.

L'heure de la régularisation a sonné

Mais si vous espériez que la mensualisation empêche toute mauvaise surprise, détrompez-vous : si cet avis est l'occasion de recevoir son échéancier pour 2023, c'est également le moment de régulariser ce qui reste à payer pour l'année 2022. Et avec la hausse de la taxe foncière (3,4% au minimum par rapport à l'année dernière et jusqu'à 16,6% par exemple à Marseille), la mensualité devrait bien être supérieure aux attentes.

Il faut dire que la taxe foncière comprend également plusieurs autres prélèvements comme la taxe Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) ou la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Et cette dernière plombe particulièrement la note, avec des hausses allant jusqu'à +44,3% pour Beauvais, préfecture de l'Oise.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Quoi qu'il en soit, si vous souhaitez mensualiser votre taxe foncière pour 2023, vous pouvez effectuer une demande en ligne, dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr. Dans votre « tableau de bord », rendez-vous dans la rubrique « Paiements » puis « Adhérer au prélèvement pour le paiement de mes impôts (taxe d'habitation, taxe foncière) » et enfin « Adhérer au prélèvement mensuel ». La demande peut également être faite par courrier, email, téléphone ou directement en vous rendant dans votre centre d'impôts.

Taxe d'enlèvement des ordures ménagères : qui doit la payer ?