Le ministre de l'Economie vient de confirmer que le barème 2023 de l'impôt sur les revenus 2022 sera révisé à hauteur de la hausse des prix, soit environ 5%. Mais quelles sont les conséquences pratiques de cette hausse ?

Le futur barème de l'impôt sur le revenu sera comme toujours, ou presque, indexé sur la hausse des prix. C'est ce que vient de confirmer le ministre de l'Economie à l'occasion d'un entretien accordé aux Echos. « La revalorisation sera calée sur le niveau d'inflation de 2022, autour de 5%. Les Français ne paieront pas plus d'impôts du fait de l'inflation », a précisé Bruno Le Maire. Le chiffre définitif devrait être présenté cet automne dans le cadre du projet de loi de finances 2023.

Ce barème qui sert au calcul de l'impôt sur le revenu est divisé en 5 tranches comme le montre le tableau ci-dessous appliqué lors de la déclaration du printemps dernier aux revenus de 2021.

Barème 2022 pour l'impôt sur les revenus de l'année 2021
Tranche de revenu par part fiscaleTaux applicable pour la tranche
Jusqu'à 10 225 €0%
De 10 225 € à 26 070 €11%
De 26 070 € à 74 545 €30%
De 74 545 € à 160 336 €41%
Plus de 160 336 €45%

Barème figurant dans le projet de loi de finances pour 2022.

Impôt sur le revenu : quelles tranches s'appliquent à votre salaire et autres ressources ?

Prenons le cas d'un célibataire avec un revenu net imposable de 32 000 euros en 2021. Pour sa déclaration 2022, il a été imposé sur 3 tranches. Il n'a rien payer jusqu'à 10 225 euros de revenus. Ensuite, entre 10 225 à 26 070 euros, il a été imposé à 11% , soit 1 742,95 euros. Il reste 5 930 euros de revenus imposés à 30%, ce qui donne 1 779 euros. Dans cet exemple, ce célibataire a payé en 2022 1 742,95 + 1 779 euros, soit 3 521,95 euros d'impôt sur le revenu.

L'an prochain, toutes les tranches seront donc augmentées d'environ 5%. Illustration avec le seuil d'entrée dans le barème à 11% qui passerait ainsi de 10 225 euros à 10 736 euros. Une excellente nouvelle pour les ménages. En reprenant l'exemple de notre célibataire, 10 736 euros de revenus seront exemptés d'impôt contre 10 225 euros cette année.

Une baisse d'impôts pour certains ménages

La revalorisation du barème permet de suivre l'évolution du coût de la vie, et d'éviter toute hausse d'impôt indirecte. Si notre célibataire n'a pas profité d'une hausse de revenus cette année, il paiera même moins d'impôts en 2023.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

En 2012, le gel du barème avait d'une part obligé 400 000 nouveaux ménages à payer l'impôt sur le revenu, et d'autre part avait eu pour conséquence une hausse d'impôt de 80 euros en moyenne pour près de 20 millions de ménages.

Quand le barème va-t-il évoluer ?

Le barème de l'impôt sur le revenu est réévalué chaque année dans le cadre de la loi de finances. La revalorisation de 5% environ du barème concerne le barème de l'impôt 2023 à payer sur les revenus de l'année 2022. En clair l'impôt à payer l'an prochain suite à la déclaration 2023.