Vous faites partie des millions de Français qui ont déclaré leurs revenus 2019 « sans rien faire » au printemps dernier ? Or, à la lecture de votre avis d’impôt, vous avez remarqué un oubli sur cette déclaration automatique ? Le service de correction en ligne s’ouvre pour vous ce mardi 18 août.

« De nombreux contribuables s’étant contentés de la déclaration automatique risquent de se rendre compte à la réception de leur avis d’impôt qu’ils ont oublié de déclarer leurs charges professionnelles en frais réels ou de réclamer des réductions ou crédits d’impôt », analyse Christophe Céron, secrétaire national de Solidaires Finances publiques, premier syndicat de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), dans un entretien sur MoneyVox. De fait, « les collègues craignent un afflux massif de contribuables dans les centres d’impôt, suite à la distribution des avis d’impôt sur le revenu ». Sollicitée par MoneyVox, la DGFiP se veut rassurante en rappelant que la récente « mise en place du droit à l'erreur » : un « usager qui s'est trompé de bonne foi » peut « corriger ses déclarations sans être pénalisé », affirme la DGFiP. Ce qui permet justement d'éviter « de s'engager dans des procédures contentieuses inutiles » si une nouveauté fiscale vous a induit en erreur.

L'outil « correction en ligne » est accessible

Plus concrètement, les avis d’imposition 2020, qui portent sur les revenus 2019, sont disponibles sur impots.gouv.fr, et ils sont en cours de distribution si vous avez réclamé un exemplaire papier. En lisant cet avis, vous vous êtes rendu compte d’un oubli ? La déclaration automatique, nouveauté de l’année 2020, ne prend en effet en compte que les revenus et autres informations communiquées par des tiers (employeur, caisse de retraite, banque…) au Trésor public. Si vous avez réalisé des dons aux associations, si vous avez droit à la réduction pour frais de scolarité, si vous louez un logement sur Airbnb ou encore si vous faites garder vos jeunes enfants hors de votre domicile, alors certaines informations n’étaient probablement pas préremplies sur votre déclaration automatique.

Ouverte depuis quelques jours pour ceux qui ont rempli une déclaration en ligne, la rubrique « Accéder à la correction en ligne » est accessible à partir du 18 août pour les internautes qui ont bénéficié de la déclaration automatique en 2020. Pour y accéder, il suffit de vous connecter à votre « espace particulier » sur impots.gouv.fr : cette rubrique correction est mise en évidence en haut de votre « tableau de bord » immédiatement après votre connexion. Cette rubrique reste ouverte jusqu’au 15 décembre inclus.

Investissez dans les PME françaises - 9 plateformes comparées

Utile pour réclamer un crédit d'impôt oublié

Pour rappel, si vous avez oublié de déclarer une source de revenus (salaire non prédéclaré, revenus d’activité indépendante, revenus fonciers…), vous êtes tenu de corriger votre déclaration : la rectifier avant que le fisc ne se rende compte de votre omission vous permet de limiter d'éventuels intérêts de retard. Si vous avez oublié de réclamer un crédit d’impôt, vous avez tout intérêt à corriger votre déclaration puisque cette omission vous pénalise. En revanche, si vous avez oublié de réclamer une réduction d’impôt, la correction n’a d’intérêt que si vous avez un impôt sur le revenu à réduire : par exemple, déclarer des dons aux œuvres ne vous offre aucun avantage si vous êtes non imposable.

Déclaration automatique papier = correction papier

Pour le coup d’envoi de cette déclaration automatique, Bercy a recensé près de 11 millions de foyers bénéficiaires : ils ont rempli leur obligation déclarative « sans aucune démarche de leur part », uniquement en vérifiant les données fiscales 2019 que la DGFiP leur a envoyé au printemps. Parmi ces près de 11 millions de foyers, Bercy ne recense que 4,2 millions de « déclarants en ligne » : or seuls les déclarants en ligne ont accès à la correction de la déclaration sur Internet.

6,5 millions de « déclarants papier » ont utilisé la déclaration automatique, en ne renvoyant pas le formulaire au fisc. Ces 6,5 millions de contribuables n’ont pas accès à la correction en ligne : ils doivent envoyer une déclaration rectificative sur papier à leur centre d’impôts, soit en détaillant précisément la correction à effectuer sur papier libre, soit en remplissant un nouveau formulaire vierge.

Lire aussi : Comment corriger votre déclaration de revenus