Le bouclier tarifaire des tarifs réglementés prendra fin en janvier 2023 pour le gaz et en février pour l'électricité. Présenté comme le plus protecteur en période de crise, il va donc grimper. Existe-t-il aujourd'hui des offres plus avantageuses ? Pas si simple.

Des prix qui s'envolent, des enquêtes ouvertes contre certains fournisseurs alternatifs et des échéances à venir qui vont chambouler le paysage de l'énergie. Le marché de l'électricité comme du gaz est en proie à des turbulences tandis que le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement depuis fin 2021 va être levé partiellement au 1er janvier 2023. De plus, le tarif réglementé du gaz va disparaître fin juin de la même année. Il n'est d'ores et déjà plus possible d'y revenir, même si le montant de votre facture s'emballe ! Une situation délicate alors que peu d'offres alternatives rivalisent aujourd'hui. C'est aussi le cas en électricité.

Alors que les factures des clients abonnés aux tarifs réglementés du gaz vont au minimum grimper de 15% en janvier pour le gaz et février pour l'électricité, existe-til aujourd'hui des offres d'énergie plus intéressantes ?

Pour cela, MoneyVox a utilisé les profils type de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) et le comparateur proposé par le médiateur de l'énergie pour proposer un état des lieux du marché.

Electricité

Selon le dernier observatoire des marchés de détail publié par la CRE, un client type Base EDF, consommant 2 400 kWh par an, paie 554 euros par an. De son côté, un client type heures pleines/heures creuses qui consomme 8 500 kWh par an, doit débourser 1 604 euros. Du fait du bouclier tarifaire, ces tarifs annuels n'ont pas bougé. Et les fournisseurs alternatifs de leur côté, que proposent-ils ?

Sur la base du premier profil, deux offres sont plus avantageuses. Il s'agit d'un contrat Offre essentielle électricité chez TotalEnergies avec une facture de 540 euros, soit un gain de... 14 euros par rapport au TRV. Son plus ? « Une remise fixe de 5 euros par MWH, sur le prix du MWh HT du tarif règlementé de vente. »

Autre option mieux-disante, l'offre EDF Zen Week-end Plus qui propose une offre à 552 euros par an. Le projet ? Une offre 30% moins cher le week-end plus un jour au choix dans la semaine.

Pour notre client heures pleines/heures creuses, quatre offres peuvent s'avérer interréssantes avec une consommation répartie en 50% HP et 50% HC face à des TRV au prix annuel de 1 594 euros. Vous pouvez gagner 51 euros chez TotalEnergies (1 543 euros par an) avec la même offre essentielle que ci-dessus.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Viennent ensuite 3 offres de chez EDF qui se tiennent dans un mouchoir de poche avec les TRV :

  • Vert électrique (prix avantageux le week-end et 8h par jour, les heures creuses), 1 584 euros par an ;
  • Zen Week-end, 1 589 euros par an ;
  • Zen Week-end Plus, 1 593 euros par an.

En modulant la consommation HP/HC en 60%/40% et 40%/60%, on obtient les trois premières offres également dans des prix sensiblement identiques. A noter que les contrats à offre fixe sont toujours portés disparus.

Gaz

Que faire si votre offre gaz ne vous satisfait plus ? S'il est impossible de revenir au TRV, il est toujours envisageable de changer de fournisseur, sans frais et sans coupure. Dans son observatoire, la CRE présente la facture annuelle au TRV d'un consommateur type au tarif B1 qui se chauffe au gaz avec une consommation annuelle de 14 000 kWh.

Il va payer 1 484 euros en 2022 mais ce montant aurait dû atteindre 2 206 euros sans le bouclier tarifaire. Aujourd'hui, il existe peu d'alternatives aussi avantageuses.

Deux offres émergent : TotalEnergies avec un tarif de 1 431 euros par et Engie avec prix, indexé sur les tarifs réglements et bloqués 1 an pour 1 481 euros annuels.