L'installation de Linky ne devait pas coûter un centime aux particuliers. Il n'en serait rien rien. Votre facture d'électricité va-t-elle grimper dès 2022 pour financer le déploiement de ce nouveau compteur électrique ?

Une mauvaise nouvelle a priori pour les 30 millions de foyers équipés d’un compteur Linky. A partir de 2022, ils vont devoir rembourser, en partie, la facture du déploiement du compteur électrique communicant qui s'élève à 5,7 milliards d’euros. « Soit 130 euros par boîtier, fabrication et pose comprises, auxquels il faut rajouter des frais annexes », explique ce mardi Le Parisien se basant sur des chiffres de la Cour des comptes. Rien à voir avec la promesse du gouvernement Fillon, lors du lancement du chantier Linky en 2011, indiquant qu’il ne coûterait « pas un centime aux particuliers ».

Concrètement, Enedis, le distributeur du réseau, serait censé récupérer 2 milliards d’euros sur la facture des particuliers dès 2022 et jusqu’en 2030. De quoi rembourser une bonne partie des 5,39 milliards d’euros du projet qu’il finance depuis le début. Une partie de l'opération a été réalisée sous la forme d’un emprunt auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI) à un taux avantageux de 0,77%. « Cerise sur le gâteau, le taux d’intérêt appliqué au remboursement ne sera pas du tout le même que le généreux taux de la BEI, comme le rappelle la Cour des comptes dans son rapport, mais de 4,6%. L’opération s’avère donc juteuse pour Enedis, avec in fine une marge de 2,8%, soit un demi-milliard d’euros d’intérêts supplémentaires, là aussi payés par les consommateurs », écrit Le Parisien.

Le consommateur n'a probablement pas fini de payer

Si les consommateurs paient déjà 2 milliards d’euros sur les 5,7 milliards de l’installation de Linky, qui va financer le reste ? Le particulier devra-t-il encore mettre la main au portefeuille via des hausses de tarifs ? « Cela sera compensé par les économies générées grâce au compteur. Avec des relevés désormais réalisés à distance par exemple », répond Enedis.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

« L’équilibre économique semble effectivement loin d’être garanti pour le consommateur », dénonce l’association de consommateurs CLCV. Et pour cause. Selon un fin connaisseur de ce dossier, si les gains promis par Linky ne sont pas au rendez-vous, c’est bien le consommateur qui devra payer la note : 15 euros de plus par an d’ici 2030 ! Dans un communiqué diffusé ce mardi après-midi, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) promet que « Le compteur Linky ne fait pas augmenter la facture du consommateur d’électricité. Le chiffre évaluant l’impact de Linky à 15 euros par an sur la facture du consommateur et qui a pu être repris dans la presse est infondé . » Selon la CRE, le déploiement de Linky est financé par le gestionnaire de réseau, Enedis et « les économies associées au déploiement du compteur évolué Linky compensent les coûts d’investissement du projet ». Et d'ajouter que la « CRE a mis en place une tarification différée, de façon à ce que les coûts liés au déploiement de Linky (qui ont précédé de quelques années les gains directs en fonctionnement estimés à 1 milliard d’euros d’ici 2024), soient répercutés dans les tarifs en même temps que les bénéfices. »

Jusqu'à 250 euros d'économies sur votre facture d'énergie avec notre partenaire