Les prix de l'essence montent et le gouvernement est attendu au tournant par 60% des Français à l'approche de l'élection présidentielle selon une étude MoneyVox-YouGov. Il faut dire les trois quarts des sondés craignent de voir leur niveau de vie baisser dans les années à venir.

Les records s'enchaînent : le sans-plomb 95-E10 coûte désormais 1,6297 euro par litre et le gazole grimpe à 1,5583 euro. Pour stopper la spirale infernale, le gouvernement a promis un dispositif « simple, juste et efficace » pour aider les Français d'ici la fin de semaine. C'est peu dire qu'il est attendu au tournant : 59% réclament une diminution de leur budget carburant, selon un sondage exclusif MoneyVox réalisé par notre partenaire YouGov (1). Cette question est classée aussi prioritaire pour l'exécutif et les candidats à la présidentielle 2022 que les prix de l'électricité et du gaz, qui eux aussi ont fortement augmenté ces derniers mois (63% de sondés) et devant la hausse du Smic ou celle du taux du Livret A.

Plus largement, trois quarts des Français (73%) craignent une baisse de leur niveau de vie dans les années à venir, selon les résultats de notre étude.

Les 10 propositions de MoneyVox pour la présidentielle

Pour tenter d'apaiser un début de fronde face à la hausse des prix des carburants dans le sillage d'une hausse des cours mondiaux, le gouvernement semble hésiter entre un chèque carburant et une baisse des taxes. Le premier, déjà utilisé localement dans les Hauts-de-France, risque d'être long à mettre en place car les conditions d'attribution et les modalités d'utilisation - revenus ou nombre de kilomètres ? - sont encore à définir. La deuxième est regardée du coin de l'œil par Bercy : baisser la TVA sur les carburants à 5,5% pour gagner une dizaine d'euros sur un plein d'essence provoquerait une baisse des recettes de l'Etat. De même, une diminution de 5 centimes de la TICPE entraînerait un manque à gagner de 2,5 milliards d'euros pour les comptes publics sans effet direct à la pompe.

Chèque carburant, défiscalisation, baisse de la TVA : comment soulager le passage à la pompe ?

Pour un litre de carburant vendu, la TVA intervient deux fois : comme tout produit de consommation, il est soumis à la TVA (20%) qui s'applique également sur la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Avec ses 26 milliards d'euros en 2019, elle est la quatrième recette fiscale de l'Etat. En 2020, la TICPE est fixée, hors majorations régionales, à 0,594 euro par litre pour le gazole.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Sollicités par le gouvernement, les distributeurs ont fermé collectivement la porte à un geste commercial mais les grandes surfaces ont embrayé. Leclerc, Carrefour ou Casino proposent des offres sur le carburant depuis le début de la semaine. Michel-Edouard Leclerc a annoncé le 18 octobre que le carburant serait vendu à prix coûtant dans les quelque 713 enseignes réparties sur le territoire. Casino fait pareil et y ajoute des bons d'achat. Quant à Carrefour, il offre une remise de 5 euros en bons d'achats pour chaque plein de carburant de plus de 25 litres.

(1) L'enquête a été réalisée sur 1 008 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 18 au 19 octobre 2021.