Que couvre l'assurance auto classique ou encore la responsabilité civile liée au contrat multirisques habitation ? Une étude Allianz-CSA montre qu'une large part des Français n'est pas vraiment au clair sur son niveau de garantie quand il utilise sa voiture personnelle ou son vélo électrique par exemple.

Etes-vous bien assuré ? C'est à cette question qu'a tenté de répondre une étude (1) commandée par l'assureur Allianz, notamment pour mieux adapter ses offres aux nouvelles formes de mobilité que sont le vélo ou les trotinettes électriques. Leur vente a explosé de 105% depuis deux ans.

Premier constat, deux tiers des sondés ont des connaissances approximatives sur les assurances requises pour chaque type de véhicule et ce qu’elles couvrent. Le coût des dommages corporels du conducteur, dont le montant ne cesse d'augmenter année après année (4% en moyenne chaque année depuis 2010), avec des pics au-dessus du million d'euro lorsque celui-ci est jeune et l'invalidité importante, n’est pas anticipé, et nombreux sont ceux qui se croient bien assurés.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

En fait, si la quasi-totalité des Français connaissent l’obligation de s'assurer pour couvrir les dommages causés à autrui au volant de sa voiture personnelle, le flou demeure pour les autres types de véhicules ou pour les nouvelles solutions de mobilité.

Assurance auto : utilisez le comparateur de notre partenaire

Ainsi, 49% des utilisateurs de trottinettes électriques ne connaissent pas l’obligation de souscrire une assurance spécifique pour les dommages causés à autrui.

Trottinette électrique, hoverboard, monowheel : faut-il prendre une assurance ?

60% ignorent qu’il est inutile de souscrire une assurance responsabilité civile spécifique pour un vélo à assistance électrique, déjà incluse dans l’assurance habitation. Idem au sujet de la garantie Dommages corporels du conducteur : 48% des sondés pensent qu’elle est incluse dans l’assurance responsabilité civile de la voiture personnelle, et 49% la croient comprise dans l’assurance habitation en cas de conduite d’une trottinette non motorisée.

Un port du casque très relatif

Concernant le port du casque, 26% des conducteurs de moto, cyclo, scooter ont déclaré ne pas le porter systématiquement, bien qu’il s’agisse d’une obligation. Une proportion qui atteint 69% pour les conducteurs d'une trottinette électrique et 80% pour les gyroroues et hoverboard pour lesquels le porte du casque est recomandé.

Conclusion inquiétante, un sondé sur deux se trompe sur la question de l'assurance « Les Français ne se soucient pas assez de connaitre les garanties incluses dans leur contrat d’assurance et s’exposent à des risques élevés. (...) Un travail de pédagogie semble nécessaire », souligne Aurélie Gazut, Directrice d’études à l'institut CSA. « Nous avons ainsi développé des produits dédiés aux mobilités, qui garantissent les dommages aux biens, la responsabilité civile mais également la protection du conducteur. (...) Allianz France a noué un partenariat avec Bumpair qui conçoit des casques compacts gonflables » détaille Julien Martinez, haut dirigeant de l'assureur.

(1) Etude Allianz France-CSA : Êtes-vous un conducteur bien assuré ? Les connaissances des Français sur les obligations d’assurance auprès d’un échantillon représentatif de 3 006 français âgés de 15 à 75 ans interrogés selon la méthode des quotas (sexe, âge, région, profession, taille d’agglomération), via une enquête en ligne menée du 29 octobre au 17 novembre 2020 sur le panel propriétaire CSA.