Auto, habitation, santé... Les primes d'assurance vont augmenter dans ces trois secteurs pour les particuliers en 2021 ! Cependant, ces hausses ne concernent que les moyennes tarifaires. Or les assureurs veulent fidéliser leurs clients... Certains auront ainsi la bonne surprise de voir leurs cotisations 2021 stagner voire même baisser très légèrement.

Après une année 2020 marquée par la pandémie mondiale de la Covid-19 et par deux confinements en France, quels effets sont à attendre sur les primes annuelles d'assurance habitation, auto et santé ? « Chaque année, les assureurs justifient les augmentations par la hausse de leurs frais mais cette année, la sinistralité est en baisse notamment en auto, explique le juriste de la CLCV Olivier Gayraud à MoneyVox. Le secteur de l’assurance se grandirait à ne pas oublier les particuliers en répercutant leurs gains sur l’ensemble des assurés, sur le principe fondateur de mutualisation du risque. Et si la décision n’est pas générale, on peut imaginer un audit, compagnie par compagnie ».

Pour l'heure, aucun gel global n'a été annoncé au niveau du secteur de l'assurance. Mais plusieurs projections ont été publiées et plusieurs assureurs se sont exprimés. Tour d'horizon de postes de dépense qui pèsent, au total, près de 1 700 euros par an dans le budget des ménages (1).

1 - Assurance auto

« La marge de manœuvre de la profession pour réaliser des hausses de tarifs est limitée », souligne le cabinet spécialisé Facts & Figures (2) dans une étude récente. En assurance auto, « le confinement a généré des économies pour le secteur d’environ 2 milliards d’euros », rappelle Assurland.com, qui prévoit dans sa dernière analyse une stabilité du marché voire des baisses de cotisations pour « redorer l'image du secteur ».

« Le confinement a généré des économies » pour les assureurs auto

Ainsi la Maif, la Matmut et la GMF (pour les conducteurs ayant un bonus de 0,5) ont annoncé dès le mois d'avril 2020 des mesures commerciales (remboursement de 30 à 75 euros sur le total de la cotisation annuelle) en faveur de leurs souscripteurs avant de confirmer un gel des primes auto pour 2020, après une hausse de 1,25% en 2020. « Nous avons pris la décision de faire un effort supplémentaire malgré la hausse des coûts dans le secteur automobile cette année », confirme Pascal Demurger, directeur général de la Maif.

« Le principe cardinal des assureurs est la mutualisation des risques sur la base de statistiques, mais on constate de fortes disparités entre les cotisations » individuelles, prévient Fabien Soccio, spécialiste du secteur chez Meilleurtaux.com. D'autant plus que, déficitaire, l'assurance auto est devenu un produit d'appel qui permet de pousser d’autres contrats comme une assurance habitation.

Résultat : Facts & Figures table malgré tout sur une hausse moyenne de 1,5 à 2% de la cotisations annuelle pour 2021, sur l'ensemble du secteur de l'assurance auto. Selon des chiffres communiqués par le comparateur LeLynx.fr à MoneyVox mi-décembre, une assurance auto coûte actuellement 632 euros par an, en moyenne. Un tarif qui monte à 715 euros pour une assurance tous risques.

Voir le comparatif des assurances auto de notre partenaire

2 - Assurance habitation

En assurance multirisques habitation, Facts & Figures pointe un gel des tarifs « peu probable » et une « dérive du risque climatique » pouvant influer sur les tarifs, avec un coût moyen des catastrophes naturelles qui a doublé en 10 ans pour atteindre 1,6 milliard d'euros en 2019. Ainsi, le cabinet pose une hypothèse de hausse moyenne de 1,5% à 2% pour l’assurance habitation en 2021, après le +0,9% enregistré cette année.

« On pourrait avoir des annonces de l’ordre de +2,5% à +3% »

Facts & Figures envisage aussi une mutualisation par certains groupes (Allianz, Axa, Covéa, Generali, Groupama…) du coût des pertes d’exploitation payées en raison du confinement à certains clients commerçants et entreprises. « Dans ce cas, on pourrait avoir des annonces de l’ordre de +2,5% à +3% », envisage le cabinet. Des hausses non négligeables, alors que le niveau de l’inflation en 2020 devrait être proche de zéro.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

Analyse inverse d'Assurland.com qui mise sur une stabilité des prix en raison du développement du télétravail. Celui-ci accroît la présence au domicile et induit une diminution des sinistres. « La baisse des cambriolages, des dégâts des eaux, des incendies… a fait économiser environ 300 millions d’euros aux assureurs pendant le confinement », rappelle le comparateur.

En 2020, la prime moyenne nationale s'est élevée à 160 euros, rappelle LeLynx.fr, avec un tarif moyen de 131 euros pour un appartement et 229 euros pour une maison.

Voir le comparatif des assurances habitation de notre partenaire

Un effort des assureurs pour les professionnels

Un accord a été trouvé entre le gouvernement et les compagnies d'assurance sur un gel des cotisations des contrats multirisques professionnels pour l'année 2021 dans les secteurs les plus touchés par la crise, soit les entreprises de moins de 250 salariés des secteurs de l'hôtellerie, des cafés, de la restauration, ainsi que l'événementiel, le tourisme, le sport et la culture.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire avait mis la pression sur les assureurs en menaçant de soutenir un amendement déposé au Sénat visant à instaurer une contribution exceptionnelle de 2% sur les primes versées au titre des contrats d'assurance dommage.

3 - Assurance santé

Nouveauté de la fin d'année 2020 : il est désormais possible de résilier à tout moment sa mutuelle après la première année de contrat. Quel effet sur les cotisations 2021 ? Selon le site spécialisé Good Value for Money « une hausse moyenne des contrats santé comprise entre 3 et 5% » est à prévoir. Une des explications à ce mouvement est « l'effet redouté par les compagnies de la résiliation des contrats à tout moment ».

Assureurs et mutuelles redoutent « l'effet de la résiliation des contrats à tout moment »

Déjà cette année, « les tarifs de complémentaire santé viennent d’atteindre de nouveaux records », explique Fabien Soccio. Le spécialiste de l’assurance chez Meilleurtaux.com a piloté en octobre 2020 une étude sur le prix des complémentaires santé en France : jamais la facture n'a été aussi salée. Ainsi, un senior paye ainsi 1 435 euros par an en moyenne quand le tarif annuel d'une famille avec deux enfants est de 1 094 euros et de 298 euros pour un jeune célibataire de 25 ans.

Selon le comparateur Hyperassur, les tarifs des assurances santé devraient augmenter de 2% en moyenne en 2021. Les offres d’une vingtaine de mutuelles et autres compagnies d’assurance ont été confrontées par le comparateur pour arriver à ce résultat. Attention cependant : ce chiffre de 2% reste une moyenne. Des écarts importants subsistent, là encore, d’un acteur à l’autre, et parfois d'un client à un autre.

Lire aussi : Résiliation de la mutuelle à tout moment : qui va le plus en profiter ?

(1) Source LeLynx.fr : 1 690 euros, au total, en cumulant les moyennes constatées en 2020 pour les assurances santé (880 euros par an en moyenne), habitation (160 euros par an) et automobile (650 euros par an). Etude publiée le 21 décembre, basée sur un échantillon de 876 955 primes d'assurances auto, 278 616 primes de mutuelles et 228 597 primes d'assurance habitation cliquées par les utilisateurs du comparateur en 2020.

(2) Facts & Figures : hypothèses de hausses moyennes de tarifs en 2021 par les assureurs en automobile et en habitation. Analyse arrêtée en septembre 2020.