Rituel de la fin octobre depuis le choc pétrolier du milieu des années 70, le changement d'heure permet de stabiliser la consommation électrique du pays. Mais quel effet a-t-il sur la facture énergétique des foyers alors que nos équipements électroniques n'ont jamais été aussi nombreux et que les dispositifs d'éclairage n'ont jamais été aussi performants ?

Dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre, à 3 heures du matin il sera 2 heures. Ce recul de pendule influe-t-il sur la facture ? A l’échelle nationale, « le passage à l’heure d’hiver provoque une légère modification de la courbe de la consommation d’électricité », confirme RTE, le gestionnaire du réseau électrique français à MoneyVox.

La consommation « s’atténue le matin car le soleil se lève plus tôt et nous allumons nos éclairages (publics ou particuliers) moins longtemps. Le soir, les villes allument leur éclairage plus tôt et plus longtemps. Ainsi, le pic de consommation est plus étalé dans le temps », poursuit RTE. Résultat, le changement d’heure permet surtout de stabiliser, voire de baisser très légèrement (-0,07%) la consommation collective d'électricité.

Contactée par MoneyVox, Caroline Keller, cheffe du service information et communication du Médiateur national de l'énergie rappelle les principes de base pour limiter les effets du changement d’heure sur sa facture : « connaître son contrat pour qu'il s'adapte au mieux à la consommation du foyer (par exemple : est-il intéressant d’avoir un contrat heures pleines/heures creuses ?), comparer les différentes offres aletrenatives au tarif réglementé d'électricité et appliquer au quotidien les éco-gestes qui, mis bout à bout, font baisser la facture ».

Electricité : consulter les meilleures offres de notre partenaire

La fin du changement d’heure ?

En 2019, à l'occasion d'une consultation citoyenne organisée par la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, 83,71% des deux millions de votants ont exprimé leur souhait de mettre fin au changement d’heure deux fois par an. 59% des votants ont plébiscité le maintien définitif de l’heure d’été. En attendant un accord à l’échelle européenne, malgré un vote pour une suppression dès 2021, un calendrier des changements d’heure a été établi jusqu’en 2034…

Pour l’Ademe, l'Agence de la transition écologique, quelle que soit l’heure, pour baisser sa facture annuelle il faut changer ses habitudes quotidiennes. Le confinement comme le couvre-feu établit jusqu'au 1er décembre dans 54 départements français pour lutter contre la propagation du coronavirus sont d'ailleurs l'occasion de mieux étudier ses habitudes et de mieux cerner ses axes d'amélioration.

Une baisse de 3 000 euros

« L’efficacité énergétique de nos équipements électriques s’améliore régulièrement. Pourtant, notre consommation d’électricité ne cesse d’augmenter : la consommation d’électricité pour les petits appareils électroménagers a doublé sur 20 ans », regrette l’agence gouvernementale qui insiste sur la nécessité de bien choisir et de bien utiliser ses équipements pour limiter leur consommation.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 12 contrats comparés

« Si tous les ménages français qui s’équipent en nouveaux appareils choisissent les plus économes, on économiserait 4,9 TWh/an, soit autant que la consommation d’électricité domestique de 2 millions de personnes. Sur la durée de vie des équipements, l’économie pour un foyer peut aller jusqu’à 3 000 euros sur la facture d’électricité », calcule l'Ademe. Il faut aussi débrancher les appareils que l’on utilise pas. Bouilloire électrique, écran d’ordinateur ou console de jeu, même à l’arrêt ou en veille, ils consomment plus qu'on ne peut le croire en heure d'hiver, comme en heure d'été.