« La production nouvelle affiche une croissance particulièrement dynamique à trois chiffres par rapport à mars 2020. Fin mars, les encours des PER s’élèvent déjà à près de 18 milliards d’euros », écrit la Fédération française de l'assurance (FFA).

Les Plans d’épargne retraite (PER) poursuivent leur essor. En mars 2021, les sociétés d’assurance ont ouvert 64 000 nouveaux contrats auxquels s'ajoutent 25 000 contrats transférés depuis les anciens produits d'épargne retraite, selon les chiffres donnés par la Fédération française de l'assurance (FFA). Au total, cela représente plus d’1 milliard d’euros versés (dont 0,6 milliard d’euros issus de transferts). « La production nouvelle affiche une croissance particulièrement dynamique à trois chiffres par rapport à mars 2020 : +156% à 64 000 pour les nouveaux assurés et +326% à 443 millions d’euros pour les cotisations », écrit la FFA.

La fédération annonçait « 1,24 million d’assurés » fin 2020. Environ 236 000 les ont rejoint en janvier 2021, 68 000 en février et donc 89 000 (transferts compris) en mars. Plus de 1,6 million de Français ont donc ouvert un PER à en croire les statistiques de la FFA.

Le PER est commercialisé depuis le 1er octobre 2019 et a remplacé les Perco, contrats Madelin, plan d’épargne retraite populaire (Perp) ou encore les régimes de retraite des fonctionnaires Prefon. Ces derniers peuvent être transférés vers un PER, sur simple demande.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« Fin mars, les encours des PER s’élèvent déjà à près de 18 milliards d’euros », affirme la FFA. Cette nouvelle famille de plans, destinée à rassembler tous types de placements épargne retraite (plans individuels, en entreprise, etc.), affiche ainsi déjà des encours similaires au Perp. Le Perp représentait un peu plus de 20 milliards d'euros fin 2019, toujours selon la FFA.

Epargne retraite : le palmarès des meilleurs PER