Alors que 2022 touche à sa fin, la rédaction de MoneyVox revient sur les performances de vos placements préférés. Si vous aviez investi 1 000 euros au 1er janvier sur le Livret A, les SCPI ou sur le CAC 40, combien auriez-vous gagné cette année ?

Les années se suivent. Mais elles ne se ressemblent pas. En 2021, les spéculateurs s'étaient frotté les mains, avec un CAC 40 à plus de 7 200 points et un bitcoin au-dessus des 67 000 dollars. Minée par les taux bas, l'épargne réglementée avait, en revanche, perdu une partie de son attractivité aux yeux des Français.

Douze mois plus tard, c'est le scénario inverse qui se dessine. Sous l'aiguillon de l'inflation, les banques centrales ont commencé à relever leurs taux directeurs. Du pain béni pour les produits à taux comme le Livret A, dont la rémunération a plus que doublé depuis le début de l'année. Les marchés financiers et les cryptomonnaies, par contraste, sont à la peine.

Alors que l'année touche à sa fin, voici venue l'heure du bilan : avez-vous fait les bons choix pour votre épargne en 2022 ? Combien d'argent tous ces placements vous auraient-ils rapporté sur l'année 2022 si vous aviez déposé 1 000 euros au 1er janvier ?

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

1. Le LEP : 31 euros

La loi prévoit que le taux du Livret d'épargne populaire (LEP) ne peut pas être inférieur à la moyenne sur 6 mois de l'inflation annuelle hors tabac, afin de protéger l'épargne populaire contre la hausse des prix. Résultat ? Face à l'inflation galopante, le rendement, net d'impôts, du LEP est passé de 1% en début d'année à 2,2% au 1er février, puis à 4,6% au 1er août.

Une aubaine pour les 7 millions de Français qui détiennent un LEP. Concrètement ? Si vous aviez placé 1 000 euros sur votre livret au 1er janvier et que vous n'y touchez pas jusqu'au 31 décembre, vous devriez recevoir 31 euros d'intérêts en début d'année prochaine, ce qui place le LEP en tête de ce classement des placements les plus rentables de 2022.

Livret A, LEP... Les nouveaux taux à venir avec la flambée de l'inflation à 6,2%

2. Les SCPI : 23,76 euros

Encore une belle année pour la pierre-papier. Sur les 9 premiers mois de 2022, le taux de distribution (TD) moyen annualisé des Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) a atteint 4,26%, selon les chiffres de France SCPI. Soit une légère augmentation par rapport à la même période en 2021 (4,2%).

Le rendement moyen des SCPI pourrait même dépasser 4,5% en 2022. Car « les gérants de SCPI ont (...) pris pour habitude de servir un dividende modeste à chaque trimestre et réajuster à la hausse le dernier versement » lorsque l'année s'est bien passée, explique France SCPI.

Pour 1 000 euros placés sur une SCPI, vos gains bruts de fiscalité atteindraient 45 euros en moyenne. Toutefois, les SCPI sont assujetties au barème progressif de l'impôt sur le revenu (30% dans cet exemple) et aux prélèvements sociaux (17,2%). Soit 23,76 euros de gains après prise en compte de la fiscalité.

SCPI : Quel rendement ? Comment investir ? Nos conseils

3. Livret A : 13,75 euros

Début 2022, le Livret A était au plus bas. Le produit d'épargne préféré des Français était rémunéré à 0,5%, soit le taux plancher prévu par les textes officiels. Mais depuis, l'inflation et les hausses de taux de la Banque centrale européenne (BCE) ont conduit le gouvernement à revaloriser le taux du Livret A.

Les intérêts servis ont doublé une première fois en février dernier, pour passer à 1%, puis de nouveau en août, pour augmenter à 2%. Pour rappel, cette rémunération n'est pas imposable. Le rendement du Livret A, net de fiscalité, pour 1 000 euros placés sur toute l'année 2022 atteint donc 13,75 euros. C'est peu, mais cela reste davantage qu'en 2021, où la même somme placée pendant 12 mois vous aurait rapporté... 5 euros.

Epargne : faut-il aujourd'hui préférer le Livret A à l'assurance vie ?

4. Les fonds euros de l'assurance vie : 10,60 euros

Le rendement moyen des fonds euros de l'assurance vie n'est pas encore connu en 2022. Cela dit, il devrait se situer dans une fourchette proche des 1,28% de rendement moyen servis en 2021.

Depuis plusieurs années, le rendement des fonds euros s'érode à vue d'œil. La tendance pourrait toutefois s'inverser en 2023. Le plus souvent, les sommes placées sur ce support garanti en capital sont en effet investies dans des obligations, c'est-à-dire des titres de créance émis par des Etats, des entreprises ou des collectivités territoriales.

Or, après plusieurs années de taux bas, les rendements des obligations remontent eux aussi pour s'aligner sur les nouveaux taux directeurs des banques centrales. Ces revalorisations devraient, à terme, profiter aux fonds euros. Mais ce placement étant soumis à une forte inertie, rien ne garantit que la hausse sera visible dès janvier 2023.

Si les rendements se maintiennent au niveau actuel, pour 1 000 euros placés en 2022 vous devriez toucher 12,80 euros avant prise en compte des prélèvements sociaux (17,2%), voire de l'impôt (12,8%) si vous effectuez un rachat sur un contrat ouvert il y a moins de 8 ans. Soit 10,60 euros pour un contrat de plus de 8 ans et 8,96 euros en cas de rachat sur un contrat de moins de 8 ans.

Assurance vie : 2 alternatives au fonds euros qui séduisent les Français

5. Le Plan épargne logement : 7 euros

Il avait été délaissé par les épargnants depuis plusieurs années. Et on peut le comprendre : avec un rendement à 1% brut de fiscalité, le plan d'épargne logement (PEL) vous aurait rapporté 7 euros nets d'impôts pour 1 000 euros placés en 2022.

Sans compter que les PEL ouverts depuis le 1er août 2016 permettent d'obtenir un crédit à un taux de 2,20%, ce qui n'était pas si avantageux... Du moins jusqu'à récemment. Car la roue tourne pour le PEL. Le crédit auquel ce placement vous ouvre droit redevient attractif à mesure que les banques augmentent les taux auxquels elles acceptent de vous prêter de l'argent. Et la rémunération de ce placement devrait augmenter dès le 1er janvier 2023.

Le nouveau taux du PEL sera communiqué par la Banque de France au plus tard le 5 décembre. Si la réévaluation se faisait aujourd'hui, le nouveau taux serait de 2%, avant flat tax, soit 1,40% net après imposition.

Plan d'épargne logement : le fonctionnement du PEL

6. La gestion pilotée de l'assurance vie : -65,50 euros

Par souci de simplicité, ou dans l'espoir de meilleures performances, certains épargnants décident de confier la gestion de leur épargne à un professionnel. Un pari rentable certaines années, mais pas en 2022. Après une très belle année 2021, les contrats d'assurance vie sous gestion pilotée affichent des performances dans le rouge, plombées par la baisse des marchés financiers.

Seuls une poignée d'assureurs font preuve de transparence sur les performances de leurs profils sur l'année en cours. Parmi eux : Yomoni et MASCF. Du 31 décembre 2021 au 18 novembre 2022, le premier affiche des performances qui vont de -4,7% pour un profil défensif à -15,2% sur un profil intermédiaire.

MASCF s'en sort un peu mieux, avec des performances de -0,53% sur son profil sécurité, -6,55% sur le profil équilibre et -11,02% sur son profil dynamique. Si vous aviez placé 1 000 euros, avec un niveau de risque intermédiaire, vous auriez donc perdu 65,50 euros chez MASCF et 152 euros chez Yomoni, avant prise en compte de la fiscalité et des frais de gestion.

Assurance vie : le comparatif des offres

7. Le CAC40 : -85 euros

« Au troisième trimestre 2022, environ 485 000 investisseurs particuliers ont acheté des actions, contre 599 000 au deuxième trimestre et 526 000 un an auparavant. C'est le niveau le plus bas depuis 2 ans, dans un contexte de baisse des marchés », constate l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Et pour cause : depuis le début de l'année, les marchés sont en proie à une forte volatilité, sur fonds de guerre en Ukraine, de crise énergétique et de poussée inflationniste. Dans le détail, le CAC 40 a abandonné 530 points depuis le 1er janvier, en baisse de 7%. Même son de cloche outre-Atlantique, où l'indice S&P 500 affiche 16% de pertes.

Si vous aviez investi 1 000 euros via un compte-titres ou un Plan d'épargne en actions (PEA) dans un tracker (ETF) qui reproduit les performances du CAC40, vous auriez donc perdu 80 euros, auxquels viennent s'ajouter 0,5% de frais de courtage, soit 5 euros de pertes supplémentaires.

Bourse : 3 outils pour gagner de l'argent quand le CAC40 baisse

8. Les cryptomonnaies : -635 euros

Lanterne rouge de ce classement, les cryptomonnaies ne sont décidement pas à la fête en 2022. Le marché des actifs numériques a été ébranlé par plusieurs scandales, comme l'effondrement de l'écosystème LUNA, la faillite du fonds Three Arrows Capital ou, plus récemment, la disparition de FTX, la deuxième plus grosse plateforme d'échange crypto du monde.

La remontée des taux directeurs des banques centrales est également peu propice à l'essor des actifs risqués. Résultat : le bitcoin, la reine des cryptomonnaies, s'échange actuellement autour de 15 500 euros, contre 41 976 euros au 1er janvier, soit 63% de baisse.

Même son de cloche du côté de l'ethereum, la deuxième cryptomonnaie la plus importante en termes de valorisation. Le prix de son jeton, l'ETH, a débuté l'année à 3 313 euros et oscille maintenant autour de 1 130 euros, soit 65% de baisse.

Si vous aviez investi 1 000 euros dans les cryptos au 1er janvier, répartis à 50% entre le bitcoin et l'ethereum, vous auriez par conséquent réalisé une moins-value de 635 euros sur cette classe d'actifs en 2022.

Pas de quoi effrayer les crypto-enthousiastes, habitués à la forte volatilité des jetons numériques. Le bitcoin a déjà perdu jusqu'à 85% de sa valeur par le passé, avant de s'envoler vers de nouveaux records de valorisation quelques mois plus tard.

Bitcoin : 3 solutions pour stocker vos cryptomonnaies à l'abri des hackers

Ce qu'il faut retenir :

Pour résumer, les placements les plus rentables de l'année 2022 sont, dans l'ordre :

  1. LEP : 31 euros
  2. SCPI : 23,76 euros
  3. Livret A : 13,75 euros
  4. Fonds euros de l'assurance vie : 10,60 euros
  5. PEL : 7 euros
  6. Gestion pilotée de l'assurance-vie : -65,50 euros
  7. Bourse : -85 euros
  8. Cryptomonnaies : -635 euros

Si 2021 avait été une excellente année pour les marchés financiers et les cryptomonnaies, 2022 a profité aux produits d'épargne réglementée. Dans un contexte de guerre en Ukraine et de tensions économiques mondiales sur fonds de forte inflation, les épargnants ont fait le choix de la sécurité. Toutefois, les niveaux de prix bas actuels sur certains actifs risqués, comme les actions et les cryptomonnaies, pourraient constituer un point d'entrée intéressant pour les investisseurs qui souhaitent dynamiser leur épargne, avant une éventuelle reprise en 2023.