Swoon, lancée en 2018, vient d’annoncer la fin de ses activités. Certains de ses clients font part de difficultés à récupérer l’argent placé sur un produit d’épargne distribué par la jeune pousse lilloise.

Sur le papier, ça avait tout d’une bonne affaire. Début 2018 Swoon commence à faire parler d’elle, y compris dans nos colonnes. Se présentant comme une néobanque, la jeune pousse lilloise propose, comme d’autres avant elle (Lydia, Aumax pour moi, etc.) - un compte de paiement gratuit équipé d’une carte de débit Mastercard. Mais ce n’est pas « le cœur de [son] modèle », explique à l’époque à MoneyVox son fondateur, Quentin Haddouche. Son véritable produit d’appel ? Un placement présenté comme un livret, rémunéré à 3% bruts garantis pendant 3 ans. Une aubaine : à l’époque, le Livret A ne rapporte déjà plus que 0,75%.

Le produit, toutefois, n’est pas un véritable livret, avec garantie du capital, mais un investissement en crowdlending : les sommes déposées sont destinées à être prêtées à des entreprises. Le placement est promis sans risque ou presque : les sommes prêtées seront couvertes par un fonds de garantie à hauteur de 150%, promet Quentin Haddouche.

Las, Swoon vient d’annoncer, dans un courriel expédié le 12 août 2021 à ses clients, qu’elle mettait la clé sous la porte. « Après de nombreux efforts et des mois de travail acharné de l’ensemble de l'équipe, Swoon Europe ne fonctionne pas comme nous l'aurions souhaitez (sic). Les nombreux problèmes techniques et autres que nous n’étalerons pas ici nous ont contraints à cesser notre activité », explique le texte publié par un client sur le forum MoneyVox. Swoon, qui avait déjà stoppé la commercialisation de son produit d’épargne, rejoint ainsi Morning ou C-Zam, notamment, parmi les échecs de la néobanque à la Française.

Des difficultés à récupérer leurs fonds

Le sujet, toutefois, ne s’arrête malheureusement pas là. Depuis le début de l’année 2021, des clients early adopters de Swoon, qui ont placé de l’argent — parfois des dizaines de milliers d’euros — sur le « livret Swoon », commencent à signaler sur le forum MoneyVox des difficultés à récupérer leurs fonds. La colère se transforme en franche inquiétude lorsqu’ils découvrent que la société Swoon a été mise en liquidation judiciaire le 26 juillet 2021.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Dans le courriel expédié ce jeudi, Swoon se veut rassurante : « Concernant votre épargne, merci de nous faire parvenir votre demande de restitution en mentionnant vos nom, prénom et adresse, accompagné d’un RIB à votre nom à l’adresse suivante : resolution@swoon.do », promet la société, qui invite toutefois ses futurs ex-clients à « faire preuve de patience [son] équipe étant à présent réduite ».

Où se trouve l’argent des « livrets » ?

La communication ne répond toutefois pas à une question : où se trouve l’argent placé par les clients de Swoon ? Pour ce qui est des fonds déposés dernièrement sur les comptes de paiement, pas de souci : ils sont cantonnés par son partenaire bancaire Swan, l’établissement de monnaie électronique qui fournissait à Swoon ses services de paiement. « Nous avons effectivement travaillé avec Swoon ces dernières semaines pour qu’ils puissent offrir des comptes de paiement à leurs clients », confirme à MoneyVox la communication de Swan. « Notre partenariat est désormais terminé. Tout l’argent déposé sur les comptes de paiement Swan est protégé, reste accessible et peut être récupéré. »

En revanche, rien n’est clair concernant l’argent des livrets. « Avant le début de notre relation, il semblerait que d’autres fonds aient été déposés directement chez Swoon ou d’autres prestataires », poursuit la communication de Swan. « Nous vous confirmons qu’ils ne sont pas passés par Swan ». Contacté par MoneyVox, Maître Mickaël Aras, en charge de la liquidation de la société Swoon, n'en sait pas beaucoup plus. Seule certitude : cet argent n’a pas transité sur les comptes de la société placée en liquidation. Sollicité par des clients affolés, il promet toutefois d’enquêter sur le sujet et de les informer dès que possible. Il doit d’ailleurs rencontrer Quentin Haddouche en fin de semaine prochaine. MoneyVox, de son côté, n’a pas été en mesure de joindre le fondateur de Swoon.