C’est une première : depuis le 1er octobre et pendant un mois, Boursorama Banque permet à ses nouveaux clients de bénéficier d’un taux bonifié - 3,50% jusqu’au 31 janvier - sur son compte sur livret fiscalisé. Une opération, baptisée « Livret trop cash », qui a valeur de test pour la banque en ligne, comme nous l’a expliqué son directeur Benoît Grisoni.

Dans une précédente interview, en 2011, vous nous aviez expliqué que Boursorama Banque ne souhaitait pas entrer dans la course aux taux boostés sur les livrets d’épargne. Qu’est-ce qui vous a fait changé d’avis ?

Benoît Grisoni : « Depuis 2 ou 3 ans, le marché de la banque en ligne est entré plus franchement dans une course à la taille. Dans ce contexte, nous devons utiliser toutes les solutions permettant d’attirer de nouveaux clients, y compris celle des offres promotionnelles sur les livrets. Il n’y a pas de raison que nous laissions la clientèle intéressée par ce type d’opération à d’autres acteurs. D’autant qu’eux aussi étoffent leur gamme : nous ne sommes plus les seuls, par exemple, à proposer des crédits immobiliers [c’est aussi le cas, depuis le mois de mai, d’ING Direct, NLDR]. Pour autant, nous arrivons sur ce marché avec beaucoup d’humilité. »

C’est-à-dire ?

B.G. : « Dans l’immédiat, notre objectif est avant tout de tester le potentiel de ces offres. C’est pour cela que nous avons choisi une durée de promotion courte [l’offre ne court que jusqu’au 2 novembre, NDLR]. Nous avons aussi fait le choix de ne pas autoriser le cumul du taux boosté sur le livret bancaire et de la prime à l’ouverture du compte courant (1). Nous tenons pour l’instant à bien distinguer ces deux canaux, et éviter de tomber dans une surenchère qui nous amènerait à ''surpayer'' nos nouveaux clients. »

Le contexte actuel, et notamment la baisse récente du taux du Livret A, vous paraît-il propice au lancement de ce type d’offre ?

B.G. : « La baisse du taux du Livret A n’est pas entrée en ligne de compte, puisque la décision de lancer ce produit a été prise bien avant, au mois de mars. Mais le fait est que la courbe actuelle des taux et la raréfaction des offres promotionnelles fournissent un contexte plutôt propice à ce lancement. »

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement
Boursorama Banque a dépassé début septembre le cap des 700.000 clients. D’autres enseignes semblent également afficher d’excellents chiffres de conquête de nouveaux clients en 2015. La banque en ligne est-elle devenu grand public en France ?

B.G. : « Je ne pense pas, pas encore. Mais depuis l’arrivée de Hello bank (2) sur le marché, nous sentons que la banque en ligne a changé de catégorie, qu’il y a un phénomène d’entraînement. La France est en train de rattraper son retard. Tous les consommateurs ne passent pas encore à l’acte, mais ils considèrent désormais la banque en ligne comme une possibilité. Ce changement de mentalité concerne aussi les acteurs bancaires traditionnels, qui assument de plus en plus leur digitalisation en améliorant leurs interfaces web et mobiles, et prennent acte de l’évolution des usages en annonçant des fermetures d’agences. Il y a une démocratisation de la relation bancaire à distance et cela nous rend plutôt optimistes pour notre modèle. »

(1) Chez Boursorama, l’ouverture d’un compte courant est obligatoire pour pouvoir détenir un compte sur livret. Toutefois, le client qui souhaite bénéficier du taux boosté sur le livret ne touchera pas les 80 euros qui récompensent par ailleurs l’ouverture d’un compte courant.

(2) Banque en ligne adossée à BNP Paribas, lancée en juin 2013.