psa

Epargne : le taux des livrets bancaires tombe à 0,40%

  • Par
tirelire brisée
© Firenight - Fotolia.com

Encore une fois, la diminution du taux du Livret A engendre une vague de réajustements à la baisse des rémunérations affichées par de nombreux livrets bancaires. L'impact est sensible, faisant plonger le taux des livrets des principales enseignes à 0,40% voire moins.

C’est un phénomène désormais bien connu et qui semble se répéter inéxorablement : le moindre changement de taux décrété pour l’épargne réglementée engendre d’importantes répercutions sur la rémunération des livrets bancaires. Le Livret A passe de 1,75% à 1,25% le 1er août 2013 ? C’est un « tsunami » sur le rendement des livrets fiscalisés qu’enregistre alors cBanque (plus de 150 baisses alors constatées). Nouveau réajustement de taux du Livret A – de 1,25% à 1% – un an plus tard ? On assiste au même effet « boule de neige » sur l’épargne bancaire (près de 170 baisses).

160 baisses de taux recensées

Jamais deux sans trois : le nouveau coup de rabot sur la rémunération du Livret A, de 1% à 0,75%, effectif depuis le 1er août dernier, génère une nouvelle avalanche de changements de taux pour les livrets bancaires. Un phénomène d’importance assez similaire : à ce jour, plus de 160 baisses ont ainsi été recensées depuis le 1er juin 2015. Quant à l’ampleur de ces corrections de taux, elles sont pour moitié équivalentes ou supérieures à la baisse de 0,25 point qu'a connue le Livret A. Un exercice qui s'avère de plus en plus difficile pour les établissements bancaires tant leur marge de manoeuvre s'amenuise. En intégrant toutes les baisses annoncées à ce jour, le taux moyen des livrets « classiques » distribués par les grandes banques françaises tombe en effet aujourd'hui à 0,41%, contre 0,54% au 1er juin !

Livrets bancaires : 0,40% voire moins

La nouvelle « norme » de rémunération pour les livrets des principales enseignes (la Banque Postale, BNP Paribas, Société Générale) se positionne même plutôt sur 0,40% voire moins. Un résultat encore temporaire, car, côté Banque Populaire et Caisse d’Epargne, bon nombre de caisses régionales – pour lesquelles cBanque calcule un taux moyen dans son indicateur des taux de livrets bancaires (1) – tardent à communiquer leur changements de taux. Ainsi, à ce jour :

  • Seulement 8 comptes sur livret Banque Populaire (sur les 16 répertoriés) ont annoncé une baisse de taux. Ces derniers varient aujourd'hui entre 0,40% et 0,65%.
  • 10 Livrets B Caisse d’Epargne (sur les 17 recensés) affichent des taux récemment rabaissés. La fourchette des rendements entre ces livrets allant de 0,30% à 0,75%.

Mais c'est le Crédit Agricole qui va le plus loin dans cette révision des taux à la baisse : son compte sur livret affiche désormais la rémunération la plus faible parmi les grandes banques françaises, en passant au 1er août de 0,40% à seulement 0,25% ! A noter que ce produit a subi pas moins de 4 corrections de taux en 2015 et qu’un an auparavant il affichait encore une rémunération de 1%... Un vrai décrochage par rapport au Livret A en termes d’attractivité.

La Banque Postale est au final la seule grande enseigne a ne pas avoir (encore ?) procédé d’ajustement consécutif à la baisse du taux du Livret A. Il faut dire que la banque avait manifestement pris les devants en passant à 0,40% depuis le 16 février dernier ! BNP Paribas et Société Générale, quant à elles, ont adopté un comportement similaire : quand la banque rouge et noir abaissait le taux de son compte sur livret de 0,60% à 0,40%, BNP Paribas avait effectué exactement ce même correctif un mois plus tôt !

Car c’est une caractéristique de ces vagues de réduction de taux. L’impact de la baisse du rendement de l’épargne réglementée ne se fait pas sentir instantanément, et les réajustements effectués par les banques peuvent s’étaler sur plusieurs mois. Autant dire que d’ici les semaines à venir, le taux moyen affiché par les livrets bancaires risque de se dégrader encore un peu.

En savoir plus sur les indicateurs de taux des comptes sur livret calculés par cBanque

Les aubaines des super-livrets

Un Livret A désormais à 0,75%, les principaux livrets bancaires autour des 0,40%... Dans ce contexte de rendements on ne peut plus morose, les « super-livrets » parviennent à conserver leur lustre et n’en deviennent même que plus attractifs. Premier constat : aucun d’entre eux n’a subi de contrecoup à la baisse de taux du Livret A, et ils affichent ainsi des taux bruts de base égaux ou légèrement supérieurs à 1%. Seul le Livret Hello a vu son rendement de base ramené, en juillet dernier, à un taux de 1,40%, néanmoins encore très compétitif dans la situation actuelle ! On peut noter toutefois le cas d’ING Direct qui ne semble plus miser beaucoup sur son Livret Epargne Orange pour attirer de nouveaux clients, avec un taux de base à 0,60% depuis le 1er mai dernier.

Autre avantage de taille pour les super-livrets : leurs offres promotionnelles. Qu’il s’agisse de taux boostés – autour des 3% en ce moment – pendant quelques mois ou de primes allant de 50 à 130 euros (pour l’ouverture conjointe d’un livret et d’un compte courant chez Bforbank), ces offres représentent des occasions de bonifier de manière non négligeable la rémunération de son épargne. Des aubaines particulièrement alléchantes dans le climat actuel.

Découvrir les offres commerciales de livrets en cours actuellement

(1) L'indicateur de taux des comptes sur livret bancaires de cBanque se base sur une sélection de livrets standards proposés dans les grands réseaux bancaires en France, qu'il s'agisse des banques nationales (SG, BNP et la Banque Postale), régionales et mutualistes (Crédit Agricole, Banque Populaire et Caisse d'Épargne). Concernant les banques mutualistes, un taux moyen est préalablement déterminé pour chaque banque dans le cas où des taux différents sont appliqués en fonction des régions. Ensuite, une moyenne est calculée sur l'ensemble des banques. A noter que le Crédit Mutuel n'est pas représenté dans cet indicateur car l'enseigne ne dispose pas d'un livret national sur lequel les différentes fédérations communiquent le taux appliqué.

Partager cet article :
Philippe GUILBERT

© cbanque.com / PG avec FV et MDB / Août 2015