Comme en novembre, la rémunération des dépôts et placements monétaires est restée inchangée en décembre, à 0,61%, selon les statistiques de la Banque de France publiées cette semaine. La rémunération des livrets ordinaires, elle, baisse de 0,02 point.

Après deux mois de quasi stabilité en octobre et novembre, avec une très légère hausse de 0,01 point, le taux de rémunération (1) des dépôts et placements monétaires est parfaitement stable en décembre, et s’élève, comme le mois précédent, à 0,61%. Soit une baisse de 0,10 point par rapport à décembre 2013.

En toute logique, les rémunérations des principales catégories de placement restent elles aussi inchangées. Les dépôts à vue enregistrent un taux, comme en novembre, de 0,15% (en baisse de 0,01 point par rapport à l’année précédente), tout comme celui des dépôts à terme inférieurs à 2 ans (1,92% contre 1,97% un an auparavant). Pas de changement non plus pour les livrets réglementés (2) : 1,05% contre 1,29% en décembre 2013. En revanche les livrets ordinaires perdent 0,02 point, leur taux de rémunération retrouvant ainsi leur niveau d’octobre 2014 à 0,96%. Sur l’année, il a diminué de 0,23 point.

Investissez dans les PME françaises - 3 plateformes comparées

Quant à la catégorie regroupant PEL et dépôts à terme supérieurs à 2 ans, après une remontée en novembre, son taux accuse une nouvelle baisse de 0,05 point. Il s’établit désormais à 2,79% (-0,12 point par rapport à décembre 2013).

(1) Les taux d’intérêts présentés sont « des taux apparents calculés en rapportant les flux d’intérêts courus des mois sous revue à la moyenne mensuelle des encours correspondants ». Il s’agit également de taux de rémunération bruts, avant prélèvements fiscaux et sociaux.

(2) Les livrets réglementés comprennent les Livret A, livrets bleu, livrets de développement durable, compte épargne logement, livrets jeunes et livrets d’épargne populaire.