Les banques peuvent désormais accepter les prélèvements de factures de téléphone et d'Internet sur les livrets A. D'autres opérations sont également possibles sur ce produit d'épargne. Encore faut-il qu'elles soient acceptées par les établissements bancaires.

Effectuer des opérations bancaires courantes sur son Livret A, c'est possible. Un arrêté permettant la mise en place d'un prélèvement permanent de sa facture de téléphone ou d'Internet depuis son livret A vient d'être publié au Journal officiel ce jeudi 17 février, rapporte Capital. Ce n'est pas la seule opération autorisée.

Impôts, quittances, loyers...

En effet, un arrêté daté du 4 décembre 2008 encadre ce qu'il est possible de faire. Ainsi, les détenteurs d'un livret A peuvent mettre en place des prélèvements de l'impôt sur le revenu, de la taxe d'habitation et de la contribution à l'audiovisuel public, de la taxe foncière mais aussi des quittances d'eau, de gaz et d'électricité.

De même, les prélèvements des loyers dus aux organismes HLM et aux sociétés d'économie mixte gérant des logements sociaux peuvent être acceptés par les établissements bancaires.

Le livret A devient un compte courant rémunéré

Alors qu'il était auparavant un produit d'épargne, le livret A prend maintenant l'allure d'un compte courant. L'avantage, c'est qu'il est rémunéré à hauteur de 1% depuis le 1er février. A La Banque postale, il est même possible de retirer de l'argent de son livret A, à partir de la carte de retrait gratuite fournie au moment de son ouverture, précise Capital.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Mais attention, toutes les banques n'ont pas la même politique. « Les établissements bancaires distributeurs du livret A sont cependant libres d'autoriser ou non certaines opérations : les conditions générales de commercialisation doivent préciser les opérations autorisées », précise le ministère de l'Economie et des Finances sur son site Internet. Il faut donc vérifier dans chaque contrat si les prélèvements et virements prévus par la loi sont possibles.

Livret A : 1 000 euros, ça fait combien d'intérêts en 1, 5 ou 10 ans ?