Le ministre des Finances Michel Sapin a assuré jeudi qu'il souhaitait « protéger le pouvoir d'achat des Français », tout en reconnaissant que la faible inflation actuelle justifierait une éventuelle baisse en juillet du taux du Livret A.

« L'inflation est très faible en France », a rappelé Michel Sapin sur RMC-BFMTV. « On ne peut pas faire comme si ça n'existait pas ». Mais « je tiens à conserver le pouvoir d'achat des plus modestes des Français, et le Livret A, c'est l'épargne des plus modestes des Français », a-t-il ajouté.

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, avait estimé mercredi que le taux du Livret A, actuellement à 1,25%, « devrait baisser un peu » en juillet « si la tendance actuelle de l'inflation se poursuit jusqu'au milieu du mois de juillet ». « Ce sera une bonne chose pour la relance de l'économie et pour la création d'emplois », avait-il affirmé.

Lire aussi : Livret A : le taux « devrait baisser un peu » cet été selon le gouverneur de la Banque de France

Jeudi, le ministre des Finances a rappelé que le gouvernement et la Banque de France en décideraient « dans les semaines qui viennent ». Le gouverneur de la Banque de France a donné « une appréciation ». « Ce n'est pas encore l'avis au sens formel du terme et ensuite, c'est le gouvernement qui décidera », a observé Michel Sapin.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

L'Insee a annoncé jeudi que les prix à la consommation en France ont connu en mai exactement les mêmes évolutions qu'en avril, à savoir une stabilité parfaite sur un mois et une faible hausse de 0,7% sur un an.