La déclaration automatique, c'est bien, puisque cela vous évite de vous plonger dans la corvée printanière. Mais prendre le temps de scruter votre déclaration de revenus sur impots.gouv.fr vous permet d'éviter quelques oublis dommageables ! Un exemple : le fisc vous alerte désormais sur la réduction d'impôt pour frais de scolarité.

Vous êtes imposable et vous avez des enfants scolarisés au collège, au lycée ou à l'université ? Saviez-vous que vous avez le droit à une réduction d'impôt pour chaque enfant scolarisé dans l'enseignement secondaire ou supérieur ? Le montant de cette réduction est de 61 euros par enfant au collège, 153 euros par enfant au lycée (général, technologique ou professionnel) et 183 euros par enfant suivant une formation d'enseignement supérieur.

Cette réduction fait partie des « cadeaux fiscaux » méconnus ou mal compris par les contribuables, Bercy listant l'oubli de cette réduction parmi les erreurs fréquentes de la déclaration de revenus.

Impôt sur le revenu : ces 10 erreurs classiques de la déclaration de revenus

Pour y remédier, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) met désormais en avant le message d'alerte suivant pour les parents déclarant des enfants à charge de plus de 10 enfants.

7ea

Capture d'écran impots.gouv.fr

Plus précisément, cette alerte censée vous éviter d'oublier une réduction de 61 à 183 euros n'est pas une nouveauté 2022 mais une nouveauté passée inaperçue en 2021 comme le confirme la DGFiP à MoneyVox : « Ce message existe depuis la déclaration 2021 sur les revenus 2020 si au vu de l'âge du ou des personnes à charge déclaré(s), l'usager est vraisemblablement concerné par la réduction d'impôt pour les enfants de plus de 10 ans poursuivant des études. »

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Un avantage fiscal voué à disparaître ?

Précision d'importance : il s'agit bien d'une réduction d'impôt et non d'un crédit d'impôt. En clair, remplir ces cases vous permet d'abaisser votre impôt si vous êtes imposable... mais cela ne sert à rien si vous êtes non imposable.

C'est d'ailleurs la critique émise récemment par la Cour des comptes concernant cette réduction d'impôt pour frais de scolarité : « Ce dispositif fiscal bénéficie à tous les ménages au-dessus du seuil d'imposition, quel que soit le niveau de ressources, soit 2,2 millions de ménages bénéficiaires [et ce malgré les ménages bénéficiaires qui ne réclament pas cette réduction, NDLR]. » La Cour des comptes plaide pour remplacer cet avantage fiscal par un développement de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) : « Sa suppression permettrait, à coût constant pour les finances publiques, d'abonder la dépense d'ARS au bénéfice des familles allocataires exposées aux dépenses les plus élevées. »

Pour l'heure, cette réduction d'impôt existe encore : si vous y avez le droit, n'hésitez pas à profiter de l'alerte du fisc en remplissant votre déclaration en ligne.

Impôt sur le revenu : les dates limites de la déclaration de revenus