Les droits de garde et les frais de courtage ont légèrement baissé dans les grandes banques en 2016. Mais l’écart reste béant avec les courtiers en ligne, selon l’enquête annuelle de l’AMF.

« Un particulier investissant en direct en actions cotées sur Euronext Paris bénéficie auprès des courtiers en ligne de tarifs en moyenne 3 fois moins élevés qu’auprès des banques de réseau. » L’Autorité des marchés financiers avait déjà livré une conclusion en tous points similaire, sur les frais de courtage, en 2015 (1). Lors des précédentes éditions de cette enquête de l’AMF, en 2012 et 2014, l’écart n'allait « que » du simple au double.

Des frais en baisse depuis 2011 chez les courtiers

Ainsi, entre le 1er décembre 2011 et le 1er août 2016, dates des relevés tarifaires de l’AMF, les frais moyens d’achat et de vente d’actions sur internet ont assez nettement baissé ches les courtiers web. Un ordre de 5.000 euros sur Euronext est passé de 13,90 euros (soit 0,28%) à 8,40 euros (0,17%) en moyenne. En revanche, côté banques traditionnelles, le même ordre passé sur l’interface web coûtait 25 euros (0,50%) en 2011, 26,50 euros (0,53%) en 2014 et désormais 25,70 euros (0,52%) en 2016.

Dans les réseaux physiques, les frais de courtage ont donc augmenté dans un premier temps, avant de diminuer. En 2016, l’AMF souligne effectivement que la moyenne a légèrement baissé, mais cela ne traduit pas la réalité du marché : la moyenne diminue uniquement grâce à « une nouvelle formule tarifaire » dans un large réseau, les autres établissements ayant eux augmenté leurs tarifs.

Courtiers : l’absence de droits de garde fait la différence

L’écart se révèle encore plus important entre courtiers web et réseaux bancaires lorsque l’AMF inclut les droits de garde, lesquels « rémunèrent la conservation des titres et les opérations administratives effectuées par l’établissement pour le compte des titulaires », comme le rappelle l’institution. Ces droits de garde sont facturés en moyenne 66,20 euros par an, en août 2016, pour un portefeuille de 10.000 euros réparti sur 10 lignes. Un tarif en baisse par rapport au 1er janvier 2015 : les droits de garde annuels étaient de 0,77% (77 euros) pour le même portefeuille.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Ainsi, dans une banque, un investisseur passant 12 ordres de 5.000 euros par an, pour un portefeuille de 60.000 euros sur 10 lignes, va débourser au total 462 euros selon l’estimation de l’AMF, en comptant d’une part les frais prélevés lors des achats et vente de titre (frais de courtage) et les frais annuels (droits de garde). Un montant en légère baisse par rapport à 2015 (493 euros). Chez les courtiers en ligne, le même investisseur paie le même montant en 2016 qu’en 2015 : 101 euros.

(1) L’AMF publie désormais chaque année cette étude dans sa lettre de l’Observatoire de l’épargne.