2 000 euros de salaire, retraites minimum alignées sur le Smic (qui est de 1 269 euros nets), un seuil à 4 000 euros par foyer pour l'impôt sur le revenu... Si vous épluchez les professions de foi des candidats à la présidentielle, vous êtes facilement noyé sous les chiffres sans avoir d'éléments de comparaison tangible. Sans aucun parti pris, voici quelques outils et statistiques pour savoir « où vous vous situez » face à la moyenne des Français.

1 - Salaire : qui gagne plus que vous ?

2 000 euros de salaire net, c'est beaucoup ? Ce montant n'a rien d'anodin ! C'était le chiffre rond utilisé par le Premier ministre Jean Castex pour déterminer l'éligibilité à la prime inflation. Et vous retrouvez ce chiffre rond (associé à des propositions diverses et variées) dans les professions de foi de Nathalie Arthaud et Eric Zemmour, et dans les discours récents de plusieurs candidats à l'élection présidentielle.

2 000 euros nets, c'est... mieux que 56% des salariés du privé. Et attention, on parle ici du « net à payer avant impôt sur le revenu en équivalent temps plein ». L'Insee a mis en ligne à l'été 2021 un simulateur de salaire net mensuel qui vous permet de vous jauger face au reste de la population. Ainsi, une salariée qui gagne 4 000 euros nets mensuels est mieux payée que 91% des salariés. Et un salarié à 1 500 euros nets touche plus que 26% de la population active ayant un emploi.

Bon à savoir : le même outil de l'Insee vous permet aussi de vous situer au sein de votre branche professionnelle.

Salaire net : combien de salariés gagnent plus ou moins que vous ?

2 - Retraite : à combien est la pension « moyenne » ?

Moyenne ou médiane ? Attention, quand il s'agit de se comparer au reste de la population, mieux vaut se fier à la médiane, plutôt qu'à la moyenne. Car une moyenne est boostée par les hauts revenus. Quand la médiane affiche le revenu du « milieu » : 50% gagnent plus et 50% gagnent moins.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Alors que circulent de multiples montants « ronds » pour le minimum vieillesse ou la pension minimale à taux plein, dans les discours et programmes des candidats à la présidentielle, voici le niveau de vie médian : 1 850 euros par Français ou Française à la retraite, selon la Drees, en 2018. Ce niveau de vie médian comprend donc toutes sortes de revenus, pensions, pensions de réversion, revenus financiers, loyers éventuels pour des propriétaires bailleurs, etc..

Dans le détail, la Drees livre aussi une pension moyenne, tous régimes confondus : 1 460 euros bruts hors majoration pour enfants et hors pension de réversion. Puis la moyenne s'affine selon les situations : 1 393 euros nets en comptant les majorations pour 3 enfants ou plus ; et 1 532 euros nets en comptant cette majoration et la pension de réversion, en 2019. Ce ne sont évidemment que des moyennes. En 2019, selon l'Insee, 9,5% des retraités sont considérés comme pauvres, ce qui signifie qu'ils vivent sous le seuil de pauvreté, fixé à 1 102 euros par mois.

L'actuel « minimum vieillesse » et l'actuelle « pension minimum »

A l'image du Smic (1 269 euros nets), voici deux chiffres clés à avoir en tête pour juger les propositions concernant les retraites :

Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), pendant du RSA pour les plus de 65 ans et ex « minimum vieillesse » : 916,78 euros, en cas d'absence de pension de retraite, pour une personne seule, 1 423,31 euros pour un couple. « Au 31 décembre 2021 on dénombre 554 686 bénéficiaires du minimum vieillesse ou de l'allocation supplémentaire d'invalidité parmi les retraités ayant des droits liés à une carrière salariée ou à une carrière d'indépendant », affirme la Cnav.

Minimum contributif, c'est-à-dire le montant plancher de la retraite du régime général (hors régime complémentaire) pour ceux qui ont dépassé l'âge du taux plein : 713,11 euros par mois si vous avez cotisé 120 trimestres au régime général. Mais il faut ajouter la complémentaire... A titre indicatif, pour être éligible au minimum contributif le montant total des pensions (de base et complémentaire) ne doit pas dépasser 1 240,88 euros par mois.

Chiffres clés. Salaire, retraite : êtes-vous riche ou pauvre ?

3 - Impôt sur le revenu : que pèse-t-il face aux revenus ?

Comprendre la mécanique de l'impôt sur le revenu est complexe : impôt progressif, avec à ce jour cinq tranches distinctes. Personne ne paie 45% d'impôt sur ses revenus, même si vous êtes célibataire et que gagnez plus de 200 000 euros par an : même dans cet exemple, une partie des revenus est imposée à 0%, une autre à 11%, puis à 30%, puis à 41% et enfin à 45%. C'est la logique du barème.

Tous les détails sur l'impôt sur le revenu (et la déclaration)

Combien les plus modestes touchent grâce aux crédits d'impôts ? Combien paient les plus aisés ? Les montants déboursés sont-ils élevés au regard de leurs revenus ? Voici des statistiques tirées de la documentation fiscale qui n'offrent pas de réponses claires... mais tout de même quelques ordres d'idée.

Quel impôt selon le niveau de revenus ?
Revenu fiscal de référenceNombre de foyers fiscauxMontant total de l'impôt
(après crédits d'impôt)
Montant moyen
de l'impôt
par foyer fiscal

0 à 10 000 €

8,9 millions

- 338 millions €

- 37 €

10 001 à 12 000 €

2 millions

- 146 millions €

- 7 €

12 001 à 15 000 €

3,3 millions

- 190 millions €

- 6 €

15 001 à 20 000 €

6,2 millions

1 milliard €

163 €

20 001 à 30 000 €

7,2 millions

5,8 milliards €

811 €

30 001 à 50 000 €

7 millions

13,6 milliards €

1 918 €

50 001 à 100 000 €

3,7 millions

23 milliards €

6 159 €

Plus de 100 000 € de RFR

904 070

34 milliards €

37 839 €

Ensemble des foyers fiscaux

39,3 millions

77 milliards €

1 955 €

Source : statistiques DGFiP. Impôt 2020 sur les revenus 2019.
Calcul MoneyVox : montant moyen de l'impôt par foyer fiscal (sur la base du nombre de foyers figurant dans cette tranche).

Impôt sur le revenu : combien paient les plus riches ?

Présidentielle 2022 et finances perso : s'y retrouver dans les programmes

Retraite, ISF, impôt sur le revenu, Smic, droits de succession, aides sociales... MoneyVox a épluché les programmes des 12 candidats pour tenter d'y voir clair sur ce qu'ils proposent en matière d'argent du quotidien.

Notre dossier « Présidentielle 2022 : les mesures pour le pouvoir d'achat »