L’an passé, le budget 2020 a porté une importante refonte du barème de l’impôt sur le revenu. A la clé : une baisse d’impôt de 5 milliards d’euros visant les classes moyennes. Le barème de l’impôt 2021 à payer pour les revenus 2020 confirme cette refonte.

La première tranche d’imposition à 14%, c’est du passé. En payant (éventuellement) votre solde d’impôt sur le revenu voici quelques jours, vous avez fini de régulariser votre impôt portant sur les revenus de 2019. Des revenus qui étaient encore imposés selon l’ancien barème, avec la tranche à 14%.

Depuis janvier 2020, un nouveau barème est en vigueur, avec une première tranche à 11% et des seuils de revenus revus et corrigés. Il s’applique d’ores et déjà à vos revenus, par le biais du prélèvement à la source : le taux qui vous est appliqué depuis le début de l’année prend en compte cette refonte synonyme de baisse d’impôt pour près de 17 millions de foyers fiscaux.

Le projet de loi de finances pour 2021 ne remet pas en cause ce coup de pouce fiscal décidé en pleine crise des Gilets jaunes. Mais, comme chaque année, le barème est revalorisé au rythme de l’inflation, soit +0,2% pour ce budget 2021. Ainsi, avec le barème 2021 portant sur les revenus 2020, l’entrée dans le champ de l’impôt sur le revenu ne se fera plus à 10 064 euros (pour une part fiscale, donc pour un contribuable célibataire) mais à 10 084 euros.

Tranche de revenu par part fiscaleTaux applicable pour la tranche
jusqu'à 10 084 €0%
de 10 084 à 25 710 €11%
de 25 710 à 73 516 €30%
de 73 516 à 158 122 €41%
plus de 158 122 €45%

Si le budget 2021 est adopté en l’état par le Parlement, ce nouveau barème sera celui qui s’appliquera suite à votre déclaration du printemps 2021 : autrement dit le barème qui servira à déterminer le solde restant à payer de votre impôt 2021 au titre des revenus 2020.

Prélèvement à la source : un calendrier à part

Le prélèvement à la source permet à l’administration fiscale de ponctionner chaque mois vos salaires et autres revenus en cherchant à coller au plus proche de votre imposition définitive. Mais ce calcul reste approximatif. Actuellement, vous êtes prélevé à la source sur vos revenus 2020 mais ce n’est qu’au printemps 2021, avec la déclaration annuelle, que le fisc calculera votre impôt définitif portant sur vos revenus 2020. Avec à la clé un solde à payer ou un trop-perçu à vous rembourser.

Cette logique d’une imposition en deux temps, avec le prélèvement à la source puis le solde définitif, complique aussi le calendrier pour le barème. Celui qui a servi à mettre à jour votre taux de prélèvement en septembre 2020 reste donc inchangé et continuera à s’appliquer jusqu’en août 2021 pour le prélèvement à la source. Et le nouveau barème, celui figurant ci-dessus et qui devrait être adopté dans le cadre de la loi de finances pour 2021, servira lui à la mise à jour de votre taux en septembre 2021.

Lire aussi : Loi de finances 2021 : ce qui change pour le budget des ménages