Une revalorisation en chasse une autre. Après l'augmentation anticipée de 4% de la retraite de base, et alors que se profile une hausse de 5,1% pour la complémentaire Agirc-Arrco, le gouvernement chiffre déjà la hausse programmée pour janvier. Elle sera modeste comparée à celle de l'été 2022.

« En 2023, la revalorisation anticipée de 4% décidée à l'été 2022 n'étant qu'une avance sur celle de 2023, les pensions seraient revalorisées de 0,8% supplémentaire au 1er janvier 2023 » : cette phrase riche en information est nichée dans le dernier rapport des comptes de la Sécurité sociale, publié en parallèle du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023. Une prévision que l'on retrouve aussi, mais pas de manière aussi détaillée, dans le PLFSS.

Les 4% de l'été 2022 n'était qu'une avance sur la hausse de janvier 2023

Le fait que la retraite de base - la pension versée par la Cnav, le Service des retraites de l'Etat (SRE), la CNRACL ou encore la CNAVPL - augmente au 1er janvier 2023 n'a rien d'une surprise. C'est la loi. Depuis 2018, la revalorisation annuelle de la retraite de base a été décalée du 1er octobre au 1er janvier. La hausse exceptionnelle de 4% opérée cet été a été actée via la loi pouvoir d'achat mais il ne s'agit que d'une anticipation de la revalorisation annuelle. Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé mi-septembre que la hausse du 1er janvier serait calculée sur la base de l'inflation... tout en prenant compte de la hausse anticipée de 4%.

Si votre pension de base n'avait pas augmenté cet été, la hausse mathématique du 1er janvier 2023 aurait très probablement été de 4,8%. C'est du moins l'estimation livrée dans ce rapport, ce pourcentage correspondant à la formule réglementaire, basée sur l'inflation moyenne constatée sur 12 mois, de novembre 2021 à octobre 2022, comparée à la moyenne des 12 mois précédents. L'indice des prix à la consommation d'octobre n'étant pas connue, ce pourcentage reste provisoire, mais il ne devrait pas être très éloigné de ce 4,8%.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

Retraite de base : 0,8% de hausse probable au 1er janvier 2023

Or, les pensions ont déjà été augmentées de 4% en juillet (dans les faits, la hausse est visible depuis septembre) : l'Etat va donc prendre en compte cette anticipation pour n'appliquer que le complément. Soit 0,8% de hausse au 1er janvier 2023.

Historique de l'augmentation des retraites de base
Inflation moyenne
à fin octobre*
Revalorisation annuelle
au 1er janvier
Revalorisation anticipée
au 1er juillet
20190,9%0,3%-
20200,2%0,3%
(1% pour les pensions
de moins de 2 000 €)
-
20210,4%0,4%-
20221,1%1,1%4%
2023
(estimation)
4,8%0,8%-

* Mesure de l'inflation retenue pour la revalorisation des retraites de base, c'est-à-dire la moyenne sur 12 mois arrêtée en octobre de l'année précédant la revalorisation, comparée à celle des 12 mois précédents.

Source : rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale - résultats 2021 et prévisions 2022-2023

Pour rappel, les hausses des pensions de base dépendent de l'Etat. En revanche, la revalorisation de la retraite complémentaire - versée par l'Agirc-Arrco pour 13 millions de retraités du privé - est décidée par le conseil d'administration du régime, mêlant organisations patronales et syndicales. Le pourcentage retenu pour 2022 sera dévoilé jeudi 6 octobre. La pension complémentaire Agirc-Arrco devrait augmenter de 5,1% au 1er novembre 2022.

3 hausses en quelques mois

Exemple avec une pension proche de la retraite moyenne pour un ex salarié du privé : 1 500 euros de pension nette début 2022, dont 1 000 euros versés par la Cnav et 500 euros par l'Agirc-Arrco.

  • Première hausse en septembre 2022, cette retraitée a touché 1 080 euros de la part de la Cnav, grâce à la revalorisation rétroactive de la pension de juillet (versée au 9 août). Et 500 euros d'Agirc-Arrco. Soit 1 580 euros au total.
  • En octobre, retour à un montant « normal » pour l'Assurance retraite : 1 040 euros de la part de la Cnav le 7 octobre, ce qui correspond aux 4% de hausse, et 500 euros de la part d'Agirc-Arrco le 3 octobre. Soit 1 540 euros au total.
  • Deuxième hausse en novembre, avec la revalorisation de la complémentaire Agirc-Arrco. Si elle est effectivement de 5,1%, alors le versement de la complémentaire prévu le mercredi 2 novembre sera 526 euros, celui de la Cnav prévu le 9 novembre de 1 040 euros, pour un montant total de 1 566 euros.
  • Troisème hausse en janvier 2023 : la retraite de base augmentera probablement de 0,8%, soit 1 048 euros. Pour un total de 1 574 euros avec la complémentaire Agirc-Arrco. Soit 4,9% de mieux que les 1 500 euros du début de l'année 2022.

Retraite : de combien votre pension doit augmenter en septembre puis cet automne ?