La Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) vient de publier les chiffres 2013 des contrats Madelin dédiés à la retraite des travailleurs non salariés (artisans, commerçants, professions libérales, etc). Le succès du produit, qui fête ses 20 ans cette année, ne se dément pas, avec un nombre de contrats en cours en hausse de 4% sur un an.

Lire sur cBanque : Le Contrat Madelin pour la retraite

Selon les chiffres fournis mercredi dernier par la FFSA, le nombre de contrats en cours fin 2013 était de 1,1 million, grâce notamment aux 72.000 nouveaux contrats ouverts l’an passé. Sur ce total, plus de 9 sur 10 (92%) sont en cours de constitution, 8% en phase de liquidation.

« Aujourd’hui près de la moitié des TNS [travailleurs non salariés, ndlr] en activité sont détenteurs d’un contrat auprès des sociétés d’assurances », se félicite la FFSA sur son site internet. Le taux d’équipement des travailleurs non salariés en activité est très exactement de 47%. En moyenne, l’encours des contrats en cours de constitution s’établissait fin 2013 à 22.500 euros, en hausse de 8% sur un an ; celui des contrats en phase de liquidation à 39.800 euros.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le total des cotisations au titre de 2013 a atteint 2,8 milliards d’euros, en hausse de 9% par rapport à 2012. Un gros tiers de ces versements (36%) ont été effectués sur des supports en unités de compte. L’année 2013 a aussi été marquée par une forte hausse des prestations versées aux assurés : 1,1 milliard d’euros, un chiffre en augmentation de 22% par rapport à l’année précédente. Ces rachats sont majoritairement liés à des déblocages exceptionnels (1) ou à des transferts de contrats (789 millions d’euros). Les rentes versées aux assurés partis à la retraite représentaient 239 millions d’euros.

(1) En cas de liquidation judiciaire de l’activité du TNS, ou d’invalidité grave.