Solder un plan épargne logement (PEL) rémunéré à 2,5% pour en ouvrir un nouveau à 2% ? Une idée étonnante, que Claudine affirme toutefois s'être faite souffler par sa banque...

Question de Claudine, le 19 janvier 2023

« Mon PEL date de 2013. Taux de 2,5%. En février, il se termine. Ma banque m'indique que le taux a de bonnes chances de remonter au dessus de 2%. Elle propose que je solde le 1er afin d'en ouvrir un nouveau. Est ce pertinent ? »

Le témoignage de Claudine a interpellé la rédaction de MoneyVox, qui lui a demandé quelques précisions. Dont deux importantes pour juger de cette suggestion de sa banque : son PEL n'a pas encore atteint le plafond de versements, les réglementaires versements de 45 euros par mois étant toujours en cours.

A la lumière de ces informations, ce témognage semble surtout illustrer les pratiques de certaines banques qui cherchent toujours à fermer les plans épargne logement les mieux rémunérés de leurs clients. Car le PEL a une particularité : son taux à l'ouverture reste valable jusqu'à sa clôture : 2,5% dans le cas de Claudine. Et les plus vieux PEL, ouverts avant 2011, peuvent être conservés ad vitam æternam, donc aussi longtemps que vous le souhaitez. Sur ce point, malheureusement, Claudine, votre PEL ne pourra pas être conservé ad vitam æternam : sa durée de vie maximum est de 15 ans, donc jusqu'en 2028 maximum.

Voici donc ce qui étonne, Claudine, dans la suggestion de votre conseiller ou conseillière bancaire : certes votre PEL atteint ses 10 ans, mais il s'agit uniquement de l'échéance mettant fin à la phase d'épargne. Cela ne vous empêche pas de conserver votre PEL plus longtemps !

Mon PEL a 10 ans : va-t-il être clôturé ?

Or vous nous indiquez « ne pas avoir de projet particulier », donc ne pas avoir besoin de casser votre PEL. Vous pouvez donc tout à fait conserver votre PEL pendant 5 années supplémentaires, jusqu'en 2028 : vous ne pourez plus y effectuer de versements mais il vous génèrera des intérêts au taux de 2,5% bruts, ce qui est mieux que les 2% bruts des plans pouvant être ouverts en 2023. Et, rappel d'importance, un PEL ouvert aujourd'hui restera rémunéré à 2% pendant toute sa durée d'existence, même si le taux remonte à nouveau en 2024.

Pire : la fiscalité d'un nouveau PEL version 2023 serait moins intéressante que celle de votre PEL de 2013. Les nouveaux plans sont soumis à la flat tax (12,8% d'impôt sur le revenu + 17,2% de cotisations sociales). Et votre PEL, ouvert avant l'entrée en vigueur de cette « flat tax » (ou prélèvement forfaitaire unique, PFU), est exonéré d'impôt sur le revenu jusqu'à ses 12 ans d'existence, donc jusqu'en 2025 dans votre cas. La rémunération annuelle, nette, est de 2,07% puisqu'il est pour l'heure uniquement soumis aux cotisations sociales à 17,2%.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

A vous de décider, Claudine, le sort que vous réserver à votre PEL, mais la suggestion de votre banque ne semble pas être à votre avantage.

Plan épargne logement : quand vais-je payer des impôts ?