Le Livret A, placement très répandu en France, a attiré en 2020 deux fois plus d'épargne qu'en 2019, engrangeant un montant net de 26,4 milliards d'euros, a annoncé mercredi la Caisse des dépôts.

En décembre seul, environ 840 millions d'euros nets ont été retirés du Livret A, après la très forte collecte des précédents mois, notamment en début d'année, durant les semaines de confinement liées au déclenchement de la crise du Covid-19.

Considéré comme un placement refuge, le Livret A garantit un taux d'intérêt historiquement faible de 0,5% par an. Il a connu en 2020 un succès historique dans le contexte d'incertitudes économiques et sanitaires liées au Covid-19, contrastant notamment avec les importants retraits constatés sur les contrats d'assurance vie.

De son côté, le Livret de développement durable et solidaire a signé en décembre une collecte nette d'un peu plus d'un milliard d'euros, ce qui porte à 8,8 milliards le montant total moissonné sur l'année 2020 par le LDDS, deux fois mieux là aussi qu'en 2019, où 3,9 milliards d'euros avaient été récoltés.

Collecte Livret A et LDD (en milliards d'euros)

Collecte Livret A et LDD J F M A M J J A S O N D 2019 J F M A M J J A S O N D 2020 0,00 2,00 4,00 6,00 0,00 -2,00 © MoneyVox Livret A + LDD Livret A tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Source des données : communiqués mensuels de la Caisse des Dépôts sur les flux et les encours du Livret A et du LDD.

Deuxième score annuel derrière le record de 2012

À eux deux, le Livret A et le LDDS ont engrangé 35,2 milliards d'euros nets en 2020, contre 16,6 milliards en 2019. Ils signent ainsi leur deuxième meilleure collecte annuelle après le record de 2012 qui était de 49 milliards d'euros. Au total, l'encours d'épargne stocké sur les deux livrets se montait à 448,3 milliards d'euros à fin décembre 2020.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

"Le Livret A et le LDDS, malgré leur forte collecte, sont dépassés par un non-placement, les dépôts à vue [c'est-à-dire les comptes courants, NDLR], pour l’affectation de l’épargne “Covid”, tempère Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne. Les Français ont, en effet, laissé sur leurs comptes courants, une grande partie de l’argent non consommé. Ce choix est lié toujours à une recherche absolue de liquidité et de sécurité. Il s’explique également par la faible rémunération que procure les placements comme le Livret A et le LDDS. "

Lire aussi : Et si le maintien à 0,5% du taux du Livret A était une bonne nouvelle pour votre épargne ?