Le ministère des Finances devrait dévoiler dans les prochains jours une nouvelle formule de calcul du taux du Livret A, selon Les Echos. Objectif : rendre le produit moins attractif en cas de remontée rapide de l’inflation.

Le 19 juillet dernier, en même temps qu’il dévoilait son intention de déroger à la formule de calcul du taux du Livret A en maintenant celui-ci à 0,75%, le gouvernement annonçait qu’il allait revoir cette formule, « afin de réduire [sa] volatilité ». Près de 4 mois plus tard, cette révision « sera présentée dans les prochains jours », annonce Les Echos. Le quotidien Le Monde se fait plus précis : le texte finalisé sera présenté le mercredi 9 novembre, pour avis, au Comité consultatif de la législation et de la réglementation financières.

Les contours de la nouvelle formule se révèlent peu à peu. Selon des sources proches citées par Les Echos, elle permettra de « fixer le taux du Livret A au plus près du niveau de l’inflation ». Actuellement, ce taux équivaut en effet théoriquement au taux d’inflation hors tabac sur les 12 derniers mois, arrondi au quart de point le plus proche et augmenté d’un quart de point. Ce cap de 0,25 point pourrait ainsi disparaître, ou être abaissé. Autre piste, dévoilée par Le Monde : « Le chiffre d'inflation » utilisé « sera lissé sur six mois afin d'introduire moins de volatilité (...) ».

Prévenir une hausse soudaine de l’inflation

En filigrane apparaît un objectif : lisser une éventuelle hausse de la rémunération du Livret A dans le scénario d’un brusque retour de l’inflation. Dans ce cas de figure en effet, l’écart entre le taux affiché par le produit d’épargne réglementée et les taux de marché, qui eux resteraient à des niveaux historiquement bas, risquerait encore de se creuser. Il s’agit donc « d’éviter que la Caisse des dépôts [qui gère le fonds d’épargne, NDLR] ne se retrouve avec des ressources financières abondantes qui auraient perdu toute compétitivité face à des financements de marché plébiscités par les acteurs du logement social », développe Les Echos. Epargnants, vous voilà avertis : le taux de votre Livret A pourrait remonter moins vite qu’espéré.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

La réforme, toutefois, n’est pas pour tout de suite. Le gouvernement a déjà annoncé qu’elle ne serait pas mise en œuvre avant la prochaine élection présidentielle, en mai 2017. D’ici là, le taux sera maintenu à 0,75%. Par ailleurs, on peut d’ores et déjà s’interroger sur son efficacité. L’agenda politique devrait en effet continuer à s’imposer aux impératifs économiques. Selon Les Echos, le gouvernement conserverait la capacité de déroger, en accord avec le gouverneur de la Banque de France, à la formule de calcul, comme il le fait déjà quasi-systématiquement depuis des années.