La ministre de l'Economie Christine Lagarde a indiqué sur France 2 que le taux du livret A ne passerait à 2% le 1er février que si le chiffre de l'inflation publié jeudi atteint ou dépasse 1,7%.

« Si demain (jeudi, ndlr), l'inflation hors tabac est à 1,6%, le taux du livret A restera à 1,75%, mais si l'inflation est à 1,7%, la rémunération du livret A passera à 2% », a expliqué Christine Lagarde. Elle a rappelé avoir « modifié le mode de fixation de la rémunération du livret A pour que ce soit mathématique » et que le taux ne puisse « jamais être en-dessous de 1,75% », afin de maintenir le « pouvoir d'achat » de son détenteur.

Après avoir stagné pendant un an au plus bas niveau de son histoire, le rendement du livret A est passé de 1,25% à 1,75% le 1er août dernier. Une remontée qui a rendu ce placement défiscalisé, sans droit d'entrée et de sortie, de nouveau attractif par rapport à son grand concurrent, l'assurance vie.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Son taux de rémunération est déterminé par une formule de calcul qui prend en compte l'inflation et les taux d'intérêt à court terme. Il est modifié deux fois par an, le 1er février et le 1er août. Mais le gouvernement a souvent dérogé à la formule pour éviter que le taux ne descende trop brutalement ou trop bas.