Le ministre français des Finances Michel Sapin a estimé mardi que l'économie mondiale était « à l'abri d'un krach », mais restait à la merci de « turbulences », alors que le secteur financier, et notamment bancaire, est chahuté en Bourse depuis le début de l'année.

« Il ne faut pas cofondre une instabilité, ce que dans le jargon on appelle une volatilité (...) avec ce qui s'est passé en 2008 », année de la crise des subprime, a déclaré Michel Sapin sur BFMTV et RMC.

« Depuis 2008, le monde, l'Europe et la France ont pris un certain nombre de décisions pour sécuriser, renforcer le système financier et le système bancaire. Les banques françaises, les banques européennes, sont beaucoup plus solides aujourd'hui », a-t-il ajouté. Pour cette raison, « nous sommes à l'abri d'un krach », a estimé le ministre, reconnaissant toutefois que l'économie mondiale n'était pas « à l'abri de toute turbulence et de toute difficulté ».

Les secteur financier chahuté en bourse

Le secteur financier, fragilisé par des taux d'intérêt toujours bas et des perspectives moroses pour la croissance mondiale, est chahuté en Bourse depuis le début de l'année, sur fond de doutes sur la solidité de certains établissements bancaires de la zone euro.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

La présidente de la banque centrale américaine (Fed) Janet Yellen a reconnu jeudi que « les développements économiques et financiers dans le monde » pouvaient « influencer la balance des risques », tout en jugeant « prématuré d'exercer un jugement » sur l'économie et la politique monétaire.