Pour le premier semestre 2014, BinckBank annonce un bénéfice net ajusté de 20,2 millions d’euros, accusant un repli de 7,8 % par rapport au premier semestre 2013. Dans le même temps, le groupe néerlandais s’affichant comme l’un des cinq premiers courtiers européens spécialiste de la bourse en ligne déclare 1 milliard d’euros d’actifs supplémentaires sous gestion, à 2,5 milliards et plus de 4 millions de transactions réalisées pour les particuliers (+7,9% en un an). En France, Binck.fr voit son nombre de comptes bourse progresser de 6%.

BinckBank présente en effet des résultats en progression dans l’Hexagone, via Binck.fr, sa succursale française depuis 2008 : 49.271 comptes bourse (compte-titres et PEA) à la fin juin 2014, soit une progression de +6%, plus faible que dans les deux pays où il se positionne en leader : +11% aux Pays-Bas, +8% en Belgique .

Comparatif livrets d'épargne : 9 offres comparées, jusqu'à 3% de rendement

Le volume de transactions (704.259 sur le premier semestre 2014) a quant à lui augmenté de +13%, cette fois-ci à un rythme plus soutenu que dans les deux pays phare du courtier néerlandais (respectivement +3% et +2%). Il revendique aussi 150 millions d’euros d’actifs supplémentaires sur le territoire français, à 693 millions d’euros. Des chiffres qui lui permettent d’affirmer que « Binck.fr reste en France un acteur majeur sur le marché des courtiers de Bourse en ligne ». Au cours du deuxième trimestre 2014, il annonce avoir notamment « enrichi son offre de produits d’investissement avec, entre autre, de nouveaux fonds destinés aux investisseurs particuliers ».