La valeur du patrimoine des Français devrait "très légèrement" augmenter en 2009 par rapport à 2008, selon une étude publiée par la société d'étude économique et de conseil en stratégie BIPE, qui tablait initialement sur un repli de 2%. Le rebond des marchés financiers a permis de compenser la baisse des prix des logements anciens.

Le patrimoine global des Français (immobilier, placements financiers..) devrait atteindre environ 10.200 milliards d'euros fin 2009, en hausse de 0,6% sur un an.

La valeur de ce patrimoine a été affectée par une baisse des prix des logements anciens, qui devrait engendrer une moins-value latente "nettement supérieure" à 200 milliards d'euros.

Mais le ralentissement de cette baisse au deuxième semestre devrait permettre de la contenir à -4% sur l'année, alors que le BIPE prévoyait initialement un repli de 8%.

Le rebond des marchés financiers a également permis à la valeur du patrimoine des Français d'afficher une légère hausse sur l'année.

Pour 2010, le BIPE table sur une augmentation similaire à celle constatée en 2009, soit "aux environs de 1%", ce qui représente "un redémarrage spécialement modeste au cours d'une année qui connaîtrait une certain reprise de l'inflation".

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Pour la société d'étude économique, cette progression mesurée tiendrait notamment à une nouvelle baisse de 3% des logements anciens au cours de l'année.

Pour le BIPE, "les Français devront s'adapter à un nouveau régime de croissance de leur patrimoine dans lequel les évolutions de prix d'actifs occuperont une place plus raisonnable que dans la dernière décennie du XXe siècle ou les premières années du XXIe siècle".

Ces périodes avaient, en effet, correspondu à une flambée des prix de l'immobilier.