La vignette verte attestant de l'assurance d'un véhicule n'est plus nécessaire et devrait être supprimée, a martelé mardi Florence Lustman, présidente de France Assureurs.

« Il se trouve que, depuis plusieurs années, les assureurs ont développé un fichier des véhicules assurés, qui est beaucoup plus fiable que ce petit bout de papier vert et qui permet de beaucoup mieux lutter contre la fraude à l'assurance ou contre la non assurance », a expliqué au micro d'Europe 1 Florence Lustman, qui espère être entendue du futur gouvernement.

Ce fichier des véhicules assurés a été créé en 2016, est mis à jour « en quelques heures » et est déjà utilisé par les forces de l'ordre, environ 20.000 fois par jour, a ajouté la présidente de la fédération des assureurs. De plus, en cas de résiliation de l'assurance, par l'assuré ou l'assureur, le propriétaire du véhicule conserve sa vignette pour le reste de l'année.

Assurance auto : la vignette verte risque de disparaître du pare-brise

Lutter contre la non assurance

« Si on veut vraiment lutter contre la non assurance, il vaut mieux utiliser le fichier des véhicules assurés », a insisté Florence Lustman, en ajoutant que la suppression de la vignette verte est également « une occasion remarquable de simplifier la vie de nos assurés ». « Il arrive qu'on oublie de remplacer l'ancienne vignette par la nouvelle vignette pour la nouvelle année d'assurance », ce qui, en cas de contrôle, se conclue par une contravention de 35 euros.

Dernier argument, pour pousser à la suppression de la carte verte, selon Florence Lustman : « la transition écologique » et l'intérêt de se passer de l'impression et de l'expédition de 50 millions de vignettes et attestations par an.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Ce n'est pas la première fois que la fédération milite pour cette évolution, sans succès jusqu'à présent. « Aujourd'hui, on est prêt pour un basculement » vers le fichier des véhicules assurés, a insisté Florence Lustman.

Assurance auto : économisez